AccueilNews

Trente Ukrainiens ont été libérés lors d’un nouvel échange de prisonniers avec la Russie

Publié le

par Emma Couffin

"30 de nos concitoyens rentrent chez eux aujourd’hui", s’est félicitée la vice-Première ministre ukrainienne.

Trente Ukrainiens ont été libérés lors d’un nouvel échange de prisonniers avec la Russie

© Handout / UKRAINE PRESIDENCY / AFP 18/03/2022

Cinq jours après la libération de 12 soldats et de 14 civils ukrainiens, 30 Ukrainiens ont été libérés jeudi dans un nouvel échange de prisonniers avec la Russie, a annoncé Kyiv.

“Sur ordre du président Volodymyr Zelensky, un quatrième échange de prisonniers a eu lieu aujourd’hui. Cinq officiers et 17 soldats ont été échangés, ainsi que huit civils dont une femme”, a écrit sur Telegram la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk.

“Au total, 30 de nos concitoyens rentrent chez eux aujourd’hui”, s’est-elle félicitée. Mme Verechtchouk n’a toutefois pas précisé le nombre de Russes échangés contre ces Ukrainiens.

Plusieurs échanges de militaires et de civils ont déjà eu lieu entre Ukrainiens et Russes depuis le début de l’invasion le 24 février dernier, sans être à chaque fois confirmés officiellement par les deux parties.

Deux pilotes ukrainiens libérés

Plus tôt dans la journée, le ministère ukrainien de la Défense avait, de son côté, rendu publique la libération de deux pilotes ukrainiens capturés par l’armée russe et depuis détenus en Russie, sans préciser les conditions de leur libération. Ces hommes, Ivan Pepeliachko et Aleksiï Chij, “sont en sécurité et reçoivent tous les soins médicaux nécessaires”, avait déclaré le ministère sur Telegram.

Les deux pilotes “avaient été capturés le 8 mars près du village de Novaïa Basan”, à 80 kilomètres à l’est de Kyiv, avait-il précisé dans un communiqué.

“Leur lieu de détention a changé plusieurs fois. Ils ont finalement été emmenés dans un centre de détention provisoire de la ville de Koursk”, à 100 kilomètres de la frontière russo-ukrainienne, au nord-est de Soumy, avait ajouté le ministère. “Ils se trouvaient dans une cellule avec huit autres officiers ukrainiens.”

Selon un des deux pilotes cités dans le communiqué, l’armée russe les a “forcés à enregistrer des vidéos de propagande”. “Si nous refusions, les Russes menaçaient d’arrêter de prodiguer des soins aux camarades”, a-t-il raconté.

Mardi soir, le président Zelensky avait proposé d’“échanger” l’homme d’affaires ukrainien Viktor Medvedtchouk, un proche du président russe Vladimir Poutine récemment arrêté, contre les Ukrainiens en captivité en Russie. Une proposition écartée le lendemain par Moscou.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur Konbini :