AccueilNews

Sur Twitter, la Maison-Blanche affiche les élus opposés à l’annulation des dettes étudiantes…

Publié le

par Pierre Bazin

… qui ont eux-mêmes bénéficié d’annulations de dettes pour leurs entreprises durant le Covid.

Sur Twitter, la Maison-Blanche affiche les élus opposés à l’annulation des dettes étudiantes…

Le compte Twitter de la Maison-Blanche, avec ses 7,5 millions d’abonnés, a signé un beau coup de communication. La veille, conformément à une promesse faite pendant sa campagne, le président des États-Unis Joe Biden a signé un décret exécutif pour annuler partiellement les dettes des étudiants. Outre-Atlantique, la question du coût des études supérieures est déjà une problématique majeure et la crise du Covid a considérablement affecté les jeunes américains endettés.

“Conformément à ma promesse de campagne, mon administration annonce un plan visant à accorder un peu de répit aux familles issues des classes ouvrières et moyennes au moment où elles se préparent à reprendre le remboursement des prêts étudiants fédéraux en janvier 2023.”

Chargement du twitt...

En plus d’allonger le délai de remboursement jusqu’à 2022 pour certains étudiants, Joe Biden a annoncé une aide, sous forme d’effacement de dette partiel, entre 10 000 et 20 000 dollars selon la situation économique des étudiants concernés (et de leurs familles). Cette aide s’appliquera aux personnes gagnant moins de 125 000 dollars par an et aux foyers touchant moins de 250 000 dollars par an. Selon la Maison-Blanche, 20 millions d’Américains pourraient ainsi entièrement annuler leurs dettes fédérales contractées notamment durant la crise du Covid.

Selon une estimation de l’Université de Pennsylvanie citée par l’AFP, l’effacement de 10 000 dollars pourrait coûter à lui seul 300 milliards de dollars.

Les élus républicains qui s’y opposent affichés sur Twitter

Saluée par le Parti démocrate, la mesure a été vivement critiquée par les élus républicains dénonçant. Le chef de file de l’opposition au Sénat Mitch McConnell a estimé que c’était une mesure “incroyablement injuste, […] une gifle pour toutes les familles qui ont fait des sacrifices pour épargner pour l’université, pour tous les diplômés qui ont remboursé […]”. Le même discours a été repris par d’autres élus républicains sur différents médias américains qui dénoncent également une mesure démagogique à l’approche des élections de mi-mandat.

Tandis que les élus républicains s’insurgent de cette mesure “d’assistanat”, la Maison-Blanche a pris les devants avec son compte Twitter.

Chargement du twitt...

Citant les interventions des élus qui critiquent la mesure, la Maison-Blanche y a joint des chiffres publics sur les aides qu’ont reçues ces membres du Congrès américain durant la crise du Covid. Ces derniers avaient notamment contracté des prêts dits “PPP” (Paycheck Protection Program), des prêts fédéraux mis en place pendant la crise sanitaire pour assurer le paiement des salaires dans les secteurs économiques durement touchés.

Or, il semblerait qu’une certaine partie de ces prêts n’ait pas été complètement remboursée, notamment par ces élus cités qui ont eux aussi bénéficié d’annulations de dettes de la part du pouvoir fédéral, des mesures au concept assez proche de ce que Joe Biden souhaite mettre en place pour les étudiants endettés. À noter que certains élus républicains se sont fait annuler plusieurs millions de dollars de dettes pour leurs entreprises respectives.

Chargement du twitt...

À voir aussi sur Konbini :