AccueilSociété

Sur Tinder, l’opération séduction des “Jeunes avec Macron” a finalement échoué

Sur Tinder, l’opération séduction des “Jeunes avec Macron” a finalement échoué

Image :

Emmanuel Macron © NICOLAS TUCAT / AFP

avatar

Par Emma Couffin

Publié le

Le site de rencontre s’est opposé à la création de faux profils destinés à inciter les utilisateurs de Tinder au vote.

Il y a quelques jours, les “Jeunes avec Macron” déclaraient vouloir créer des profils sur différents sites de rencontre (Tinder, Bumble, Grindr) pour inciter les utilisateurs à s’inscrire sur les listes électorales avant le 4 mars. Un coup de com spécial Saint-Valentin sur lequel les jeunes militants misaient beaucoup. Mais c’était sans compter la décision finale de Tinder…

À voir aussi sur Konbini

“Viens matcher avec la démocratie”

Les profils devaient être anonymes et porter la mention : “Je vote et toi ? Viens matcher avec la démocratie.” Une fois le profil sélectionné, le compte macroniste (un profil Premium) prévoyait d’entamer la conversation par des interrogations directement liées aux présidentielles, entre autres : “Acceptes-tu de parler d’autre chose que de rencontres ?”, “Penses-tu voter ?” ou encore : “Connais-tu la procédure pour faire des procurations ?”

Les jeunes militants s’extasiaient : “C’est un coup de com rigolo pour montrer qu’il n’y a pas un seul endroit où l’on ne peut pas parler politique.” Mais, pour Tinder, ça ne passe pas. Cette stratégie s’apparente à une utilisation de faux profils et, en prime, elle revêtirait un caractère politique dont le site est totalement dépourvu : “Tout membre qui crée de faux profils pour utiliser Tinder pour mener une campagne politique verra son profil supprimé”, tranche l’entreprise.

Les jeunes militants s’en défendent : à travers ces comptes Tinder, ils ne viendraient pas directement inciter les utilisateurs à élire Emmanuel Macron, qui n’a d’ailleurs toujours pas annoncé sa candidature, mais inciteraient seulement les 18-30 ans à aller aux urnes.

Opération séduction 2.0

Pour parer aux interdictions de leurs faux profils, les Jeunes avec Macron réfléchiraient à une nouvelle stratégie : une centaine de militants ont déclaré qu’ils contacteraient directement, via leurs comptes personnels, des utilisateurs pour les inciter à voter aux présidentielles. À nouveau, cette stratégie semble compromise, au vu du caractère politique d’une telle démarche.

Ce n’est pas la première fois que les jeunes militants ont recours à la “séduction”. Il y a quelques jours déjà, ils avaient apporté leur soutien au président en détournant son fameux “les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder”. Ils ont ainsi créé plusieurs milliers d’affiches arborant le slogan “on a très envie de vous !”. Les Jeunes avec Macron l’ont bien compris : le discours politico-érotique fait vendre (ou pas)…