AccueilNews

Si la Finlande rejoint l’OTAN, la Russie renforcera ses armes nucléaires en mer Baltique

Publié le

par Emma Couffin

L'ex-président russe Dmitri Medvedev veut déployer les moyens militaires de la Russie.

Si la Finlande rejoint l’OTAN, la Russie renforcera ses armes nucléaires en mer Baltique

Dmitri Medvedev © Alexey NIKOLSKY / Sputnik / AFP

Si la Finlande ou la Suède rejoignaient l’OTAN, la Russie renforcerait ses moyens militaires, notamment nucléaires, en mer Baltique et près de la Scandinavie. C’est ce qu’a affirmé l’ex-président de la fédération russe Dmitri Medvedev ce jeudi.

En cas d’adhésion,“les frontières de l’Alliance avec la Russie feraient plus que doubler. Et ces frontières, il faudra les défendre”, a relevé l’actuel numéro deux du Conseil de sécurité de Russie dans un message sur Telegram.

“Dans ce cas, il ne pourra être question d’une Baltique non-nucléaire”, a-t-il ajouté. Il évoque également des déploiements d’infanterie et de systèmes anti-aériens dans le Nord-Ouest de la Russie et des forces navales dans le golfe de Finlande.

Mentionnant les populations finlandaises et suédoises, il a estimé que “personne de sain d’esprit (…) ne peut souhaiter une hausse des tensions à sa frontière et avoir à côté de sa maison des (missiles) Iskander, hypersoniques et des navires avec des armes nucléaires.”

La Finlande, qui a une longue frontière et une histoire compliquée avec la Russie, et la Suède réfléchissent à une adhésion à l’OTAN du fait de l’offensive russe contre l’Ukraine.

Konbini news avec AFP.

À voir aussi sur Konbini :