AccueilNews

Rumeurs de “fantômes” : pourquoi la résidence du Premier ministre japonais était inoccupée jusqu’ici

Publié le

par Astrid Van Laer

Depuis près de dix ans, ce bâtiment est resté vacant.

Rumeurs de “fantômes” : pourquoi la résidence du Premier ministre japonais était inoccupée jusqu’ici

Fumio Kishida © Stanislav Kogiku / SOPA Images / S via Reuters Connect

Lundi, Fumio Kishida a déclaré qu’il dormait comme un loir depuis qu’il est devenu le Premier ministre japonais en neuf ans à habiter la résidence officielle du chef du gouvernement, réputée hantée par des fantômes. Le bâtiment, idéalement situé dans le centre de Tokyo, est resté vacant pendant les mandats de ses derniers prédécesseurs, Yoshihide Suga et Shinzo Abe.

En 1936, la résidence avait été le théâtre d’une tentative de coup d’État, au cours de laquelle plusieurs hauts responsables, dont un ministre des Finances, avaient été assassinés par de jeunes officiers de l’Armée impériale japonaise. Pendant des années, les fantômes de certaines des personnes impliquées auraient hanté les couloirs de la résidence, mais Fumio Kishida a déclaré lundi qu’il se sentait frais et dispos après ses premières nuits passées dans les lieux.

“J’ai bien dormi hier”, a-t-il déclaré à des journalistes qui lui demandaient s’il avait aperçu l’un des fameux fantômes de la résidence. “Je n’en ai pas encore vu”, a assuré le Premier ministre.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur Konbini :