AccueilNews

Présidentielle 2022 : ce qu’il faut retenir des discours d’Emmanuel Macron et Marine Le Pen

Publié le

par Clothilde Bru

Les deux candidats s'offrent un match retour.

Présidentielle 2022 : ce qu’il faut retenir des discours d’Emmanuel Macron et Marine Le Pen

© Captures écran direct des candidats

“Le peuple français s’est exprimé et me fait l’honneur d’être qualifié au second tour face au président sortant”, a déclaré Marine Le Pen arrivé en seconde place au premier tour de l’élection présidentielle ce dimanche 10 avril.

Les Résultats de la Présidentielle 2022 proposés par Le Monde

 

“J’y vois l’espoir, l’espoir que se lèvent les forces de redressement du pays”, a-t-elle ajouté. Elle a fustigé “la division, l’injustice et le désordre” dont le président serait le responsable. “Tout ceux qui n’ont pas voté Emmanuel Macron ont vocation à rejoindre ce rassemblement”, a-t-elle lancé à l’intention des déçus.

“Je contrôlerai l’immigration et rétablirai la sécurité pour tous”, a-t-elle aussi déclaré, rappelant un de ses principaux thèmes de campagne.

“Ensemble nous allons construire avec enthousiasme et conviction cette victoire (…) et conduire avec bonheur notre pays dans le troisième millénaire”, a-t-elle conclu.

Chargement du twitt...

De son côté, Emmanuel Macron a parlé un peu plus tard dans la soirée. Le président sortant qui a obtenu la première place à l’issue du premier tour de cette élection présidentielle.

“Soyons humbles et déterminés”, a-t-il déclaré.

Il a appelé à fonder, au-delà des “différences“, “un grand mouvement politique d’unité et d’action” et dit vouloir “tendre la main à tous ceux qui veulent travailler pour la France”. “Dans ce moment décisif pour l’avenir de la nation, plus rien ne doit être comme avant”

“J’appelle tous ceux qui depuis six ans et jusqu’à ce soir se sont engagés pour travailler à mes côtés à transcender leurs différences pour se rassembler en un grand mouvement politique d’unité et d’action pour notre pays”, a-t-il déclaré depuis la Porte de Versailles, en présence de plusieurs figures de la macronie, dont le Premier ministre Jean Castex.

“Je suis prêt à inventer quelque chose de nouveau pour rassembler les convictions et les sensibilités diverses afin de bâtir avec eux une action commune au service de notre nation pour les années qui viennent. C’est notre devoir”, a-t-il ajouté.

À voir aussi sur Konbini :