AccueilNews

“Ni abstention, ni confusion, mais clarification” : Macron donne ses consignes avant le second tour des législatives

Publié le

par Eve Chenu

"Je veux aujourd’hui vous convaincre de donner dimanche une majorité solide au pays."

“Ni abstention, ni confusion, mais clarification” : Macron donne ses consignes avant le second tour des législatives

© GONZALO FUENTES / POOL / AFP

Depuis l’aéroport d’Orly où il s’apprêtait à s’envoler en direction de Bucarest, le président Emmanuel Macron a donné ses consignes pour le second tour des législatives. “Nous sommes à l’heure des choix. Les grands choix ne se font jamais par l’abstention. J’en appelle donc à votre bon sens et au sursaut républicain”, a-t-il déclaré sur le tarmac de l’aéroport, estimant que “dimanche aucune voix ne doit manquer à la République”.

“Ni abstention, ni confusion, mais clarification”, a-t-il proclamé sur un ton solennel, avant de se rendre sur une base de l’Otan en Roumanie pour saluer les 500 soldats français qui y sont déployés et d’effectuer une visite de soutien à la Moldavie ainsi qu’un possible déplacement à Kyiv.

“Je veux aujourd’hui vous convaincre de donner dimanche une majorité solide au pays”, a affirmé le chef de l’État, expliquant avoir “besoin d’une majorité solide pour assurer l’ordre à l’extérieur comme à l’intérieur de nos frontières”. “Rien ne serait pire que d’ajouter un désordre français au désordre mondial”, a-t-il prévenu, appelant à porter “avec force et fermeté la liberté, l’égalité, la fraternité, la laïcité”.

“Il nous faut défendre nos institutions face à tous ceux qui les contestent et les fragilisent”, a-t-il encore ajouté, semblant viser les oppositions RN et Nupes.

Il a assuré avoir entendu “les difficultés qui se sont exprimées” lors du premier tour de dimanche, où la majorité sortante est arrivée au coude-à-coude avec la Nupes devant le Rassemblement national, un résultat qui ne garantit pas que le chef de l’État puisse compter sur une majorité absolue lors de son deuxième quinquennat.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur Konbini :