AccueilNews

Mort de Elizabeth II : quelles sont les stars que la Reine a anoblies ?

Publié le

par François Faribeault

Tous ces musiciens et sportifs qui font maintenant partie de la caste des nobles.

Mort de Elizabeth II : quelles sont les stars que la Reine a anoblies ?

En tant que Reine de Grande-Bretagne, d’Irlande du Nord et des autres royaumes du Commonwealth, Elizabeth avait le pouvoir d’anoblir qui bon lui semblait. Ainsi, au cours de ses 70 années de règne, elle a anobli nombre de célébrités des arts et du sport. On revient sur les plus marquantes.

N.B. : il existe différents statuts comme chevalier de l’Ordre de l’Empire Britannique, puis chevalier Commandeur, Commandeur, etc. Tout chevalier peut ajouter le préfixe Sir à son nom. Cependant, il ne reçoit aucune terre, sinon c’est abusé.

Lewis Hamilton

Le BG aux sept titres de champions du monde doit être appelé Sir Lewis Hamilton. D’abord membre civil de l’Ordre de l’Empire britannique après son premier titre en 2008, il est enfin nommé Knight Bachelor en 2020 par la Reine et adoubé par le Prince Charles un an plus tard. C’est le titre le plus bas de l’ordre chevaleresque mais allez ça fait plaisir quand même.

Alex Ferguson

L’année de son triplé championnat, coupe et Ligue des champions, le mythique entraîneur de Manchester United est anobli par la Reine, et obtient un 4e titre, celui de Knight Bachelor, en plus des trois qu’il a reçus avec son club.

Maggie Smith

Notre Minerva McGonagall est nommée Dame commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique en 1990 pour services rendus aux arts de la scène, pour ses œuvres comme Mort sur le Nil, Le Choc des Titans, Chambre avec vue et autres. Bien avant Harry Potter et Hook, donc calmez-vous bien.

Alfred Hitchcock

L’un des plus grands réalisateurs anglais. Je ne vais pas citer ses chefs-d’œuvre, mais quand même : Fenêtre sur cour, Sueurs froides, La Mort aux trousses, Psychose, Les Oiseaux (si tu n’en as vu aucun, tu es directement nommé chevalier en carton). Il a vu sa petite bouille s’anoblir quatre mois avant son décès, petit chaton.

Elton John

Évidemment pour la musique, mais aussi pour ses œuvres caritatives, c’est en 1998 que la Reine l’élève au rang de commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique et chevalier. Avec de double titre qui fait un peu de lui le meilleur Sir du game, il doit nommé dans les citations officielles Sir Elton Hercules John, Commander of the British Empire.

Christopher Lee

Depuis 1958, l’acteur nous fait l’honneur de crever l’écran au cinéma. D’abord avec Le Cauchemar de Dracula, puis L’Homme au pistolet d’or et dans certains Sherlock Holmes, Christopher Lee est un acteur complet. Mais il devra attendre ses 87 ans pour se faire anoblir, après ses rôles de Comte Dooku dans des films sur l’espace et Saroumane dans une trilogie sur un bijou.

Keira Knightley

Love Actually, Pirates des Caraïbes, Orgueil et préjugés, A Dangerous Method, Imitation Game, la liste de ses films est longue, mais l’actrice n’a pas besoin de plus pour être élevée au rang d’Officier de l’Ordre de l’Empire britannique, en même temps que Tom Hardy et Emma Thompson. C’était en 2018.

Paul McCartney

Ce fut en 1997 qu’il fut nommé chevalier (Knight Bachelor) pour sa participation à un petit groupe local de Liverpool : les Beatles. Avec Ringo Starr, ils sont les seuls Beatles nobles de la team. Force à eux.

Mick Jagger

À l’époque, il s’était plaint avec humour de ne pas être encore anobli. La Reine l’ayant entendu, il a été nommé chevalier pour “des services rendus à la musique populaire”. OK, donc moi aussi, je vais me plaindre et devenir chevalier d’or, en fait.

Agatha Christie

En 1971, la romancière aux nombreux best-sellers comme Mort sur le Nil ou Le Crime de l’Orient-Express est nommée Dame commandeur de l’Ordre de l’Empire Britannique, rien que ça.

Bobby Charlton

Pour la victoire très controversée de l’Angleterre à la Coupe du monde 1966 et son Ballon d’Or la même année, Bobby est évidemment commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique en 1974 puis nommé chevalier 28 ans après, soit en 1994.

En tout et pour tout, c’est plus de 200 personnalités qui ont été anoblies sous le règne d’Elizabeth II, alors je m’arrête, car je n’ai pas envie d’écrire un roman.

À voir aussi sur Konbini :