AccueilNews

Les Français ont-ils l’esprit critique ?

Publié le

par Lisa Coll

C’est la question à laquelle le Baromètre national de l’esprit critique a tenté de répondre.

Les Français ont-ils l’esprit critique ?

© Ludovic MARIN / AFP

La première édition du Baromètre national de l’esprit critique, réalisée par le cabinet Gece pour Universcience, en partenariat avec Franceinfo et La Croix, vient d’être publiée. Elle vise à situer les Français quant à leurs capacités “à trier et qualifier l’information disponible, à élaborer leur propre jugement, à mettre en question leurs convictions et au bout du compte, à penser librement”.

Chargement du twitt...

Cette étude a été réalisée sous trois axes, le premier étant leur rapport à la science. “Si seulement 22 % des sondés citent les sciences parmi leurs centres d’intérêt principaux”, 89 % des sondés ont une réelle appétence pour les sciences et “87 % pensent qu’elles peuvent aider à mieux comprendre le monde”. Cependant, pour 53 % d’entre eux, “les théories scientifiques ne sont que des hypothèses parmi d’autres”. Un profil type a été dressé : les Français intéressés par la science sont plutôt des hommes, jeunes et diplômés.

“La télévision et Internet plébiscités pour s’informer, les médecins et les scientifiques jugés dignes de confiance”

À voir aussi sur Konbini

Concernant les moyens de suivi de l’actualité, deux piliers se détachent d’après le baromètre. Les Français s’informent par “la télévision pour 68 % d’entre eux (c’est même le premier moyen pour 29 % des sondés), et Internet (hors réseaux sociaux : moteurs de recherche, sites médias) pour 73 %. Viennent ensuite les proches (50 %), la radio (46 %), la presse papier et les réseaux sociaux (40 %)”.

“Dans le contexte plus spécifique de la crise sanitaire, interrogés sur les émetteurs qui ont leur confiance, ce sont les médecins qui arrivent en tête, 51 % des sondés faisant confiance à la majorité d’entre eux, mais 38 % ‘seulement à certains’. Scientifiques et chercheurs sont suivis dans des proportions similaires (44 % des sondés font confiance à la majorité d’entre eux, 40 % à certains).”

L’ouverture d’esprit à la française

Les sondés se pensent majoritairement ouverts d’esprit. “86 % d’entre eux se déclarant ouverts à toute nouvelle idée, et 81 % affirmant prendre en compte un maximum d’opinions sur chaque sujet.”

L’ouverture d’esprit étant un sujet vaste, Universcience a demandé aux sondés de définir le terme. Pour 52 %, cela se rapporte au fait de changer d’avis, pour 51 % de raisonner logiquement et rationnellement et être capable d’échanger avec des personnes aux idées différentes. En bas de classement, “la remise en question de la parole des autorités (27 %), le doute systématique (24 %) et la méfiance envers ses propres intuitions (21 %)” ressortent également.

Konbini news avec AFP