AccueilNews

Incendies en Gironde : les fumées ont atteint Bordeaux cette nuit

Publié le

par Lisa Coll

Plus de 19 000 hectares ont été brûlés, les investigations pointent vers "un acte volontairement malveillant".

Incendies en Gironde : les fumées ont atteint Bordeaux cette nuit

© Thibaud Moritz/AFP

Les deux gigantesques incendies qui sévissent depuis le 12 juillet en Gironde ont brûlé plus de 19 000 hectares de forêt et leurs fumées et odeurs, poussées par le vent, ont été ressenties dans la nuit à Bordeaux et plus au nord.

Le brasier a été particulièrement actif pendant la nuit à La Teste-de-Buch, près d’Arcachon, où près de 2 000 hectares supplémentaires ont été détruits par le feu, pour un total de 6 500 hectares depuis une semaine selon la préfecture. À Landiras, dans le Sud du département, 12 800 hectares ont été dévorés par les flammes.

Un troisième incendie en cours, qui a pris lundi à Vensac dans le Médoc, a brûlé 70 hectares et contraint 500 personnes à une évacuation préventive, d’après la préfecture.

Au total, plus de 37 000 personnes, habitants ou vacanciers, ont dû quitter leur logement en raison des incendies en Gironde, qui ne sont “toujours pas fixés“. À La Teste, un Ehpad a été évacué à titre préventif dans la nuit. Environ 2 000 sapeurs-pompiers, avec des renforts venus de toute la France, sont mobilisés.

Lundi soir, le parquet de Bordeaux a indiqué qu’un homme était en garde à vue pour son rôle présumé dans l’incendie de Landiras. Les investigations pointent vers “un acte volontairement malveillant”.

Une bascule de vent a poussé les fumées des deux incendies géants vers le nord et elles ont enveloppé depuis lundi soir la métropole de Bordeaux, accompagnées d’une odeur âcre. “Il n’y a pas de risque pour la population”, a expliqué le service départemental d’incendie et de secours de Gironde, qui a assuré avoir reçu des milliers d’appels dans la nuit.

Le Département a demandé de ne pas appeler les secours : “Si vous craignez de respirer les particules, mettez un masque que vous utilisiez pour vous protéger du Covid. Il faut attendre que le vent tombe.” Fumées et odeurs ont été perçues jusqu’en Charente et dans les Deux-Sèvres, selon les autorités.

Konbini avec AFP

À voir aussi sur Konbini :