AccueilNews

Cinq mineurs Ukrainiens victimes de propos racistes par un douanier français à Perpignan

Publié le

par Clothilde Bru

"Dans deux minutes, ils vont voler, vous allez vous plaindre", lance le fonctionnaire dans une vidéo publiée par Le Parisien.

Cinq mineurs Ukrainiens victimes de propos racistes par un douanier français à Perpignan

© Le Parisien

Il y a quelques semaines, c’est déjà une affaire de racisme et de train qui faisait la une de l’actualité. Alors que des milliers de civils tentent de fuir la guerre en Ukraine, plusieurs vidéos et témoignages racontent comment certaines personnes issues de l’immigration étaient empêchées de monter dans les trains ou les bus, notamment pour se rendre en Pologne.

Hier, dimanche 20 mars, c’est un TGV inOui qui reliait Barcelone à Paris qui a été le théâtre d’une scène tout aussi choquante. Cinq mineurs Ukrainiens ont été installés à bord d’un wagon en première classe par les contrôleurs espagnols, selon Le Parisien, qui raconte l’incident dans le détail. Leurs parents sont dans un autre wagon, faute de place.

La présence des cinq jeunes aurait “été signalée” à la douane française, qui est intervenue en gare de Perpignan, raconte Le Parisien. Plusieurs fonctionnaires veulent contrôler l’identité des cinq jeunes Ukrainiens. Ces derniers ne parlent ni français ni anglais. Selon le site d’informations, plusieurs passagers francophones tentent alors de leur venir en aide. “Il y avait une adorable dame âgée qui a proposé à la contrôleuse SNCF son traducteur sur son smartphone”, raconte une voyageuse dans les colonnes du journal.

“Les jeunes se faisaient hurler dessus”

La situation se corse lorsque l’un des douaniers se rend compte qu’ils n’ont pas de papiers. La scène a été filmée discrètement par un passager et corroborée par le témoignage de plusieurs voyageurs.

“Le douanier disait ‘si eux sont Ukrainiens, moi je suis Suédois’ et il a secoué l’un des gamins qui dormait pour le réveiller. Les jeunes se faisaient hurler dessus, mais ils sont restés super calmes, tout comme le père quand il est arrivé. Mais ça se voyait qu’ils avaient peur”, raconte un témoin interrogé par Le Parisien.

Dans la vidéo de plus de deux minutes trente, on entend le douanier multiplier les sous-entendus, au point d’être rappelé à l’ordre par un passager téméraire qui l’accuse de tenir des “propos racistes”. Et pour cause, “dans deux minutes, ils vont voler, vous allez vous plaindre”, répond le douanier, qui ajoute : “Putain t’as l’impression que ces Ukrainiens, ils ont le droit à tout.”

Abasourdi, le voyageur tentera de rappeler que ces familles “sont arrivées avec la Croix-Rouge”. En vain. L’incident aura bloqué le train en gare de Perpignan pendant quarante minutes.

Une enquête interne a été ouverte par le ministère des Comptes publics dont dépend la douane, concluent nos confrères du Parisien. Pour rappel, la SNCF s’était engagée à permettre “aux personnes fuyant le conflit de voyager gratuitement à bord de ses trains en France et vers les destinations européennes frontalières”.

À voir aussi sur Konbini :