AccueilNews

Alors qu’il promenait son blaireau en résine, un voyageur se fait verbaliser par la SNCF

Publié le

par Emma Couffin

ACAB : All Contrôleurs Are Blaireaux (non).

Alors qu’il promenait son blaireau en résine, un voyageur se fait verbaliser par la SNCF

© Vincent van Zalinge

Le 29 juin 2022, alors qu’un usager de la SNCF effectuait un trajet Rouen-Paris, il s’est soudainement vu infliger une amende de 150 euros. En cause ? Il était accompagné… d’un blaireau en résine de 86 cm de long.

La victime de cette injustice n’est nul autre que Christophe Coret, le président d’Aves France, une association de lutte pour la protection de la nature et des animaux sauvages (libres ou captifs). Ce faux blaireau devait faire l’objet d’une animation auprès d’enfants, dans un cadre purement pédagogique.

Chargement du twitt...

Un agent SNCF s’est offusqué, infligeant au passager une amende de 150 euros avec, pour motif, le fait de détenir un “objet dangereux ou encombrant dans le train”.

Sur Twitter, Christophe Coret précise que son animal était beaucoup moins volumineux que la majorité des valises transportées. Ne souhaitant pas risquer une seconde amende, il avait pris soin de laisser le blaireau à Paris avant de rentrer chez lui lors du trajet retour. Depuis, l’histoire a largement été relayée sur Twitter, où les internautes ont vivement soutenu le passager.

Chargement du twitt...

Après moultes péripéties, il a finalement pu obtenir gain de cause. “Au vu de la situation du client, nous l’avons annulée car il était de bonne foi”, a expliqué Juliette De Beaupuis-Daumas, directrice territoriale des lignes normandes, à Ouest-France.

À voir aussi sur Konbini :