AccueilNews

Aides du gouvernement : 100 euros supplémentaires pour les étudiants précaires

Publié le

par Eve Chenu

Prolongation des repas à un euro, revalorisation de 4 % des bourses étudiantes : le point sur les annonces du gouvernement.

Aides du gouvernement : 100 euros supplémentaires pour les étudiants précaires

© AFP

Les étudiants précaires bénéficieront de l’aide exceptionnelle de rentrée de 100 euros pour les foyers modestes, annonce le gouvernement. Le repas à un euro pour les étudiants boursiers et en situation de précarité sera également maintenu pour l’année universitaire et les bourses sur critères sociaux seront revalorisées de 4 % à la rentrée.

Une “mesure que nous maintenons cette année et pendant toute l’année universitaire 2022-2023, c’est le repas à un euro pour l’ensemble des étudiants précaires”, a annoncé jeudi la ministre de l’Enseignement supérieur Sylvie Retailleau lors d’un point presse, à l’issue du Conseil des ministres, pour présenter la série de mesures prévues par le gouvernement face à l’inflation.

“Depuis 2020, près de 32 millions de repas ont été servis pour un euro à des étudiants boursiers mais aussi aux étudiants qui étaient identifiés comme précaires par le Crous”, a-t-elle souligné. “Nous reconduisons cette mesure.”

La mise en place des repas à un euro dans les restaurants universitaires avait été annoncée début 2021 par le président Emmanuel Macron, face à la crise sanitaire. Le gouvernement avait ensuite annoncé que ce tarif social serait maintenu pour cette année universitaire, mais uniquement pour les étudiants boursiers et les non boursiers en situation de précarité.

Revalorisation des bourses et aide de 100 euros

Autre mesure prévue, les bourses sur critères sociaux seront revalorisées de 4 % à la rentrée. C’est “une hausse majeure, pour prendre la pleine mesure de l’impact de l’inflation”, qui “s’ajoute aux 3,3 % de revalorisations qui avaient été décidées pendant le quinquennat dernier”, a indiqué la ministre.

Cette mesure, alignée sur la revalorisation de 4 % des prestations sociales, aura “un coût de 34 millions d’euros en 2022 et 85 millions d’euros sur l’ensemble de l’année universitaire”, selon le projet de budget rectificatif (PLFR) présenté jeudi par le gouvernement. Le montant des bourses s’échelonnait pour l’ensemble de l’année universitaire 2021-22 de 1 042 euros (échelon 0) à 5 736 euros (échelon 7) sur dix mois.

Enfin, le gouvernement a annoncé que les étudiants précaires bénéficieraient de l’aide exceptionnelle de rentrée de 100 euros. Cette mesure concernera les étudiants boursiers sur critères sociaux, ceux bénéficiant d’une aide annuelle des Crous et les bénéficiaires des APL (aide personnalisée au logement) qui ne résident pas chez leurs parents, a détaillé Mme Retailleau.

“Sur les 2,7 millions d’étudiants, il y aura 1,5 million d’étudiants, c’est-à-dire plus de la moitié, qui pourront bénéficier à la rentrée 2022 d’une ou de plusieurs mesures”
annoncées, s’est félicitée la ministre. Les droits d’inscription à l’université resteront par ailleurs gelés à la rentrée, tout comme les loyers des résidences universitaires dans les Crous, a-t-elle déclaré.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur Konbini :