Trafic d’âge, double d’identité, Nathan Douala : on vous résume l’affaire qui secoue le football camerounais

Trafic d’âge, double d’identité, Nathan Douala : on vous résume l’affaire qui secoue le football camerounais

Image :

© CAF

photo de profil

Par Konbini

Publié le

Wilfried Nathan Douala fait partie des 62 joueurs exclus par la Fédération camerounaise de football pour avoir menti sur leur âge.

Tout a commencé ce lundi quand la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a annoncé l’exclusion de 62 joueurs avant les playoffs du championnat. La raison ? Les footballeurs visés auraient menti sur leur âge et affichaient une double identité. Parmi eux, Wilfried Nathan Douala, sélectionné avec le Cameroun pour la dernière Coupe d’Afrique des nations, qui s’était fait remarquer avec ses danses avant les matches des Lions indomptables — il n’en a disputé aucun.

À voir aussi sur Konbini

Chargement du twitt...

Officiellement âgé de 17 ans au moment de sa sélection, le joueur de Victoria United était le plus jeune du tournoi. Mais très vite, des doutes sur son âge sont apparus. Ce lundi, le Monde a fini de dissiper les soupçons en révélant que Wilfried Nathan Douala s’appelle aussi Alexandre Bardelli et serait âgé de 23 ans.

Il y a deux ans, lors de la précédente CAN, le quotidien avait rencontré Douala, qui répondait alors au nom de Bardelli et affirmait avoir 21 ans. Confrontée à ce sujet par le Monde juste avant le dernier tournoi continental, la Fecafoot est restée sans réponse. Ce n’est que ce lundi qu’elle a réagi en excluant le joueur et une soixantaine d’autres avec lui.

Le phénomène de trafic d’âge chez les footballeurs en Afrique n’est pas nouveau, comme l’illustre le livre Magique système des journalistes Christophe Gleizes et Barthélémy Gaillard. Avec le cas Wilfried Nathan Douala, le Cameroun risque gros avec une exclusion des deux prochaines CAN.