AccueilLifestyle

Pourquoi les joueurs de la RDC ont posé leur main sur la bouche et un “flingue” sur leur tempe lors de l’hymne national ?

Pourquoi les joueurs de la RDC ont posé leur main sur la bouche et un “flingue” sur leur tempe lors de l’hymne national ?

Image :

© Ulrik Pedersen/DeFodi Images via Getty Images

Les joueurs de la RDC ont profité de leur demi-finale de la CAN pour alerter le monde sur le conflit armé qui ravage l’est du pays.

Pour les joueurs de la République démocratique du Congo, la demi-finale de la CAN face à la Côte d’Ivoire ce mercredi était bien plus qu’un match de football. Les Léopards ont utilisé leur présence dans le dernier carré comme une caisse de résonance pour dénoncer les atrocités qui se déroulent dans l’est du pays depuis plusieurs années. Pendant que résonnait l’hymne national avant la rencontre, les joueurs avaient une main sur la bouche, deux doigts de l’autre main pointés sur la tempe, pour signifier “on nous tue et le silence règne”.

À voir aussi sur Konbini

Au même moment, le capitaine de la RDC Chancel Mbemba et ses coéquipiers arboraient chacun un brassard noir, un signe de solidarité avec les victimes des violences armées dans l’Est, en particulier dans la province du Nord-Kivu en proie à une rébellion soutenue par le Rwanda voisin.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Les supporters des Léopards présents au stade Alassane-Ouattara n’étaient pas en reste. Ils ont également profité de l’exposition de la rencontre pour dénoncer les exactions en cours en République démocratique du Congo en déployant plusieurs banderoles dans les gradins.

Chargement du twitt...

Ce mercredi, les combats entre les forces gouvernementales et la rébellion du M23 se sont intensifiés dans la région, où au moins six personnes ont été tuées et des dizaines blessées, et se sont poursuivis ce jeudi.

Deux territoires du Nord-Kivu, Rutshuru et Masisi, sont en proie depuis fin 2021 à un conflit qui oppose la rébellion du M23 (“Mouvement du 23 mars”), appuyée par des unités de l’armée rwandaise, aux FARDC associées notamment à des groupes armés se présentant comme des “patriotes”.