AccueilLifestyle

Le pilote de rallye Craig Breen est mort dans un accident lors d’une reconnaissance

RIP

Le pilote de rallye Craig Breen est mort dans un accident lors d’une reconnaissance

Image :

Photo by Micke FRANSSON / TT News Agency / AFP

avatar

Par Konbini avec AFP

Publié le

Il avait 33 ans.

Le pilote de rallye irlandais Craig Breen (Hyundai) a trouvé la mort dans un accident lors d’une reconnaissance avant la prochaine manche du championnat du monde WRC en Croatie (20 au 23 avril), a indiqué son équipe jeudi dans un communiqué.

À voir aussi sur Konbini

Le natif de Waterford, âgé de 33 ans, qui devait disputer seulement une partie des épreuves WRC cette saison, avait pris la deuxième place du rallye de Suède, la deuxième course de l’année, en février dernier. Il occupait la sixième place du championnat du monde WRC avant le rallye de Croatie, quatrième course (sur treize) de la saison.

“C’est avec une profonde tristesse que Hyundai Motorsport confirme que le pilote Craig Breen a perdu la vie aujourd’hui dans un accident lors d’une reconnaissance en vue du Rallye de Croatie”, a écrit l’équipe sud-coréenne dans un bref communiqué. “Le copilote James Fulton est sorti indemne de cet accident survenu juste après midi”, précise le constructeur “qui ne fera aucun autre commentaire pour le moment”.

Craig Breen n’avait encore jamais remporté de victoire en WRC, se contentant de neuf podiums entre 2016 et 2023, avec six deuxième et trois troisième places. L’Irlandais avait terminé au septième rang du championnat du monde WRC en 2022 après avoir notamment décroché deux podiums, à Monte-Carlo (3e) et en Italie (2e). En 2021, il avait achevé la saison au huitième rang mondial en n’ayant disputé que cinq des douze épreuves, avec trois podiums à la clé.

Le dernier pilote WRC à avoir trouvé la mort au volant de sa voiture était le Portugais Augusto Mendes lors du Rallye du Portugal en 1989. Depuis, quatre copilotes ont été tués en course : le Français Francis Malaussène à Monte-Carlo (1990), le Néo-Zélandais Rodger Freeth en Australie (1993), le Britannique Michael Park au pays de Galles (2005) et l’Allemand Jörg Bastuck en Espagne (2006).