Le footballeur Antony, accusé de violences conjugales, a été écarté de la sélection du Brésil

Le footballeur Antony, accusé de violences conjugales, a été écarté de la sélection du Brésil

Image :

© William Volcov / Brazil Photo Press via AFP

photo de profil

Par Konbini avec AFP

Publié le

L’ex-compagne d’Antony accuse l’attaquant de violences conjugales. La presse a révélé des messages de menace et d’intimidation envoyés par le joueur. Il a été suspendu par la Fédé.

L’attaquant de Manchester United Antony a été suspendu de la sélection brésilienne lundi dans le cadre d’un scandale lié à des accusations de menaces et de violences formulées par son ex-petite amie, des faits démentis par le joueur sur les réseaux sociaux.

À voir aussi sur Konbini

La Confédération brésilienne de football (CBF) a déclaré dans un communiqué que “pour protéger la victime présumée, le joueur, l’équipe nationale brésilienne et la CBF”, l’attaquant a été “retiré” du début des qualifications sud-américaines pour la Coupe du monde 2026. Il avait été convoqué par le sélectionneur Fernando Diniz pour les rencontres face à la Bolivie et au Pérou, respectivement les 8 et 12 septembre. L’attaquant d’Arsenal Gabriel Jesus a été appelé pour le remplacer.

Antony, 23 ans, s’est défendu contre ces allégations lundi, affirmant sur son compte Instagram être “victime de fausses accusations” de la part de son ex-petite amie Gabriela Cavallin. “Je peux affirmer sereinement que les accusations sont fausses et que les preuves déjà produites et celles qui le seront prouvent que je suis innocent”, a plaidé le joueur, qui a participé à la Coupe du monde de football au Qatar en 2022.

Des messages accablants contre Antony

Des messages WhatsApp présumés publiés par la presse brésilienne lundi ont révélé des menaces et des actes d’intimidation qu’Antony aurait proférés à l’encontre de son ex-petite amie. Dans l’une des conversations citées par les médias locaux, l’ex-compagne d’Antony affirme que l’agresseur doit s’excuser pour les “coups de pied et les attaques”. La réponse est “désolé” dans le message suivant. Mme Cavallin, qui a porté l’affaire devant la police de São Paulo, est également photographiée avec une blessure au cuir chevelu.

Antony a expliqué que leur relation était “tumultueuse, avec des offenses verbales de part et d’autre” mais assure cependant n’avoir “jamais eu recours à l’agression physique”. “À chaque instant, elle présente une version différente des accusations”, s’est défendu le joueur. “Je suis convaincu que les enquêtes de police en cours prouveront la vérité”, a-t-il conclu.