La fois où de pauvres petites colombes ont brûlé vives à cause de la flamme olympique

Une cérémonie réussie

La fois où de pauvres petites colombes ont brûlé vives à cause de la flamme olympique

Image :

Photo by Dimitri Iundt/Corbis/VCG via Getty Images

photo de profil

Par François Faribeault

Publié le

N’oublions jamais ce grand moment de télévision où des oiseaux sont partis en fumée.

Ça y est, la flamme olympique a commencé son parcours sur le sol français. Ce lundi 13 mai, elle était en Occitanie, portée par Artus et Sofian. Si pour le moment tout se passe relativement bien concernant ce parcours, on n’oublie pas les quelques scandales qui parsèment l’organisation des Jeux olympiques, notamment celui de Baptiste qui n’est pas net. Aussi, cela nous donne l’occasion de se rappeler ce grand moment des JO de Séoul 1988, que nous a remémoré un twittos ce week-end.

À voir aussi sur Konbini

Symbole de paix, la colombe est un élément indispensable des Jeux olympiques. Alors, lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Séoul, des colombes ont été relâchées. Sauf que plusieurs d’entre elles se sont ensuite posées sur la vasque servant à accueillir la flamme olympique. Les athlètes, n’ayant pas remarqué les oiseaux, ont alors embrasé la vasque, cramant au passage les pauvres colombes. Si cette pratique a été réitérée à Barcelone en 1992, le lâcher se fait aujourd’hui avant l’arrivée des athlètes avec de fausses colombes en baudruche et papier.