AccueilInternet

Mais pourquoi la Karmine Corp se retire de la compétition sur TrackMania, Super Smash Bros. et Teamfight Tactics ?

Mais pourquoi la Karmine Corp se retire de la compétition sur TrackMania, Super Smash Bros. et Teamfight Tactics ?

avatar

Par Damien Garcia

Publié le

Un tournant pour la structure qui se sépare de presque la moitié des jeux sur lesquels elle est présente.

Coup dur pour les supporters de la Karmine Corp. Le mardi 18 décembre, en fin d’après-midi, la structure a publié une vidéo sur tous ses réseaux. Kamel “Kameto” Kebir, fondateur de la Karmine Corp, et Arthur Perticoz, PDG de la structure, annoncent se retirer de la compétition sur trois jeux : TrackMania, Teamfight Tactics et Super Smash Bros. :

À voir aussi sur Konbini

Chargement du twitt...

Trois jeux d’un coup et des joueurs parmi les plus anciens de la structure qui s’en vont, forcément, la décision est difficile à digérer côté supporters. Que ce soit Bren et Otaaq sur TrackMania, Canbizz et Double sur Teamfight Tactics ou Kurama sur Super Smash Bros., tous les ont fait rêver, certains sont même devenus champions du monde.

Chargement du twitt...

Dans la vidéo publiée sur leurs réseaux, Kameto et Arthur Perticoz essayent d’être les plus transparents possibles. La raison première et commune à chaque jeu est celle de la rentabilité. La Karmine Corp a récemment accédé à la LEC (la ligue la plus prestigieuse d’Europe sur League of Legends). Cette entrée dans la cour des grands a un coût et Kamel n’a jamais caché sa volonté de devenir champion du monde sur League of Legends. Est alors arrivé le temps des sacrifices.

Rentabilité, audiences, ambitions

Parmi les autres critères évoqués par le PDG, on retrouve les audiences ou encore les ambitions de la structure sur le jeu. Pour TrackMania, Arthur Perticoz l’explique très bien : TrackMania, c’est un jeu sur lequel l’éditeur est en pleine reconfiguration de la scène, et donc on n’est pas sûrs que la scène 2024 va être à la hauteur de ce qui nous a été proposé les années passées”. Pareil pour Teamfight Tactics, qui peine à décoller : “Aujourd’hui, on ne peut pas voir les audiences sans se dire que c’est un jeu qui n’a pas trouvé son écosystème e-sportif”.

Super Smash Bros. est sûrement le jeu dont l’annonce du retrait a le plus étonné. Malheureusement, la scène e-sportive de ce dernier souffre du manque d’investissement de son éditeur. Elle n’existe que grâce à la communauté. Kamel explique aussi que c’est un e-sport compliqué à suivre puisqu’il faut souvent se rendre sur place ou veiller très tard, ce qui lui faisait passer à côté de trop de matches.

Pour un an seulement ?

Comme expliqué dans la vidéo, ces retraits concernent la saison 2024 et ne sont en rien une décision définitive. Arthur Perticoz a exposé la possibilité d’un retour de ces jeux chez la Karmine de manière épisodique ou plus pérenne si les opportunités se présentent. Pour rendre un dernier hommage aux joueurs, des vidéos dédiées à leur départ seront bientôt mises en ligne sur la chaîne YouTube de la Karmine Corp.