AccueilÉDITO

Zara fait polémique en affichant "Pepe the Frog" sur l'une de ses jupes

Publié le

par Manon Baeza

Après avoir récemment défrayé la chronique avec sa campagne "Love Your Curves", Zara s'est à nouveau attiré les foudres des internautes en dévoilant l'une des pièces de sa nouvelle collection.

La marque Zara fait actuellement face à de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. En effet, de nombreux reproches ont été fait au groupe espagnol pour avoir brodé sur l'une de ses jupes en jean quatre têtes de grenouille ressemblant fortement à celle de "Pepe the Frog", un mème qui, récupéré depuis 2015 par l'alt-right américaine, possède une forte connotation raciste et antisémite. Dévoilée avec le reste de la collection printemps-été 2017, cette pièce a rapidement interpellé les internautes. Selon le site Mashable, la journaliste américaine Meagan Rose fut l'une des premières à réagir.

"Zara est-elle vraiment en train de vendre une jupe P*pe the frog, visiblement sans connaitre (?) ses connotations actuelles…"

"Pourquoi Zara fait-elle des vêtements 'nazi-friendly' ?

Un mème qui devient viral

Aujourd'hui récupéré par l'extrême droite, "Pepe The Frog" n'a pas toujours attisé la haine. À l'origine, la grenouille était l'un des personnages principaux de la bande dessinée Boy's Club, imaginée par Matt Furie en 2005. Trois ans plus tard, Pepe connaît un franc succès sur le forum 4Chan. Son ascension se poursuit avec l'ouverture de comptes Instagram et Facebook où de multiples images sont partagées. Des mèmes qui seront repris par de célèbres stars, comme  les chanteuses Katy Perry et Nicki Minaj.

Les connotations racistes et antisémites apparaissent en 2015 lors des élections présidentielles américaines, parallèlement à la montée en puissance du futur président américain Donald Trump. Comme le rappelle Le Monde, la sympathique grenouille se voit alors affublée de divers attributs associés au nazisme et/ou au suprémacisme blanc : croix gammées, uniformes, divers chiffres à résonance complotiste et même la chevelure de Donald Trump, ce qui n'a pas déplu à l'intéressé, qui a retweeté l'animal. Notons tout de même qu'en septembre dernier, l'iconique grenouille a été intégrée à la liste des symboles racistes et haineux par l'ONG américaine Anti-Defamation League (ADL). "Pepe the Frog" n'est définitivement plus l'innocente grenouille qu'elle a été, et le monde entier semble être au courant. Alors, une question se pose : que s'est-il passé dans la tête du groupe Zara ?

Un créateur qui avait déjà été pointé du doigt

Zara avait déjà fait face à ce genre de polémique en 2014, à cause du même créateur, Mario de Santiago, connu en ligne sous le nom de Yimeisgreat, lorsque celui-ci créa un T-shirt à manches longues pour enfant, qui rappelait étrangement les chemises portées dans les camps nazis.

Traduction : "Quiconque est surpris par la jupe Pepe the Frog de Zara ne se rappelle probablement pas ça. Moi oui."

Le groupe espagnol a tout d'abord refusé de réagir à cette polémique "qui n'[était] pas à leur connaissance", selon le Huffington Post, avant d'envoyer un communiqué au Guardian réfutant toute ressemblance avec le même devenu un symbole de haine raciale. Toutefois, la marque a déjà retiré la jupe de ses sites américain et français.

Le magazine Vogue rapporte que Mario de Santiago, le créateur de la pièce, n'a nullement souhaité provoquer une polémique en sortant cette fameuse jupe en jean. Elle serait selon ses dires inspirée d'une peinture réalisée par des amis et lui même il y a quatre ans. Bon d'accord mon coco, si tu le dis... mais la ressemblance est tout de même flagrante, non ?

À voir aussi sur konbini :