AccueilÉDITO

Vidéo: "Le Hold-up Africain" ou comment la France continue de se servir en Afrique

Publié le

par Dora Moutot

 "Le Hold-up Africain" est une vidéo de l'humoriste Nicolas Meyrieux qui explique avec justesse comment la France continue de servir ses intérêts en Afrique.

Comment se fait-il que l'Afrique, sans doute le continent le plus riche du monde en terme de ressources avec ses mines d'or, de diamants, d'uranium, de coltan etc, soit aussi le continent avec les gens les plus pauvres et défavorisés de la planète?

C'est à cette question que répond l'humoriste Nicolas Meyrieux dans la dernière chronique de sa série "La Barbe", série qui explore les travers de notre société avec un humour engagé.

"Alors ça va pas vous plaire, mais la France n'y est pas pour rien", dit-il pour commencer son sketch.

Celui-ci explique que la France est un des pays les plus riches du monde lorsqu'elle n'a quasiment aucune ressource sur ses terres mais que cependant des très grosses entreprises françaises tel que Areva ou Total vendent de l'énergie. " C'est bizarre non?" questionne Nicolas avant de hurler "C'est un PUTAIN DE HOLD-UP!"

Commence alors une explication détaillée et illustrée de comment la France se sert de l'Afrique depuis la décolonisation...

Pour illustrer son propos et le système de corruption qui existe souvent entre la France et les pays d'Afrique, Nicolas déguisé en costard cravate, va à la rencontre du roi du "Gaboneria" (un pays imaginaire) afin de lui proposer un deal dans l'ambition de pouvoir exploiter ses mines de coltan, un métal très prisé qui sert à créer nos smartphones.

La vidéo explique aussi le système des taxes coloniales qui persistent encore aujourd'hui et qui ont ruiné des pays comme Haiti, et révèle que le Franc CFA (monnaie utilisée par le Sénégal, le Togo, le Burkina Faso, la Cote d'Ivoire, le Mali, le Niger, le Bénin et la Guinée-Bissau) est encore imprimée en France.

Bref, pour ouvrir les yeux sur les liens entre la France et la situation de l'Afrique, cette vidéo est un must d'humour et de légèreté qui explique pourtant une réalité qu'il faudrait prendre très au sérieux et qui dans le fond, ne donne pas envie de rigoler.

À voir aussi sur konbini :