AccueilÉDITO

Pour Watch Dogs, Ubisoft fait exploser les rues de Los Angeles

Publié le

par Rachid Majdoub

Grâce à une grosse campagne de communication interactive et innovante, Ubisoft a fait de Watch Dogs l’un des jeux les plus attendus de cette année 2014. Mise en perspective d'une stratégie marketing au long cours.

Watch Dogs nous plonge dans l'univers du hacker Aiden Pearce / © Ubisoft

Ubisoft mise énormément sur son nouveau jeu Watch Dogs, qui sortira le 27 mai prochain sur pratiquement toutes les consoles actuelles. Pour ce blockbuster très attendu depuis un bon moment, le développeur français a misé sur une campagne marketing qui se veut percutante.

Souvenez-vous. Tout a commencé avec la conférence Ubisoft lors de l'E3 2012. On voit des premières images et un concept intriguant être mis en avant : le joueur peut incarner un hacker qui, grâce à un smartphone, peut obtenir n'importe quelle information.

Les images marquent et le site Gamekult n'hésite pas à affirmer qu'il s'agit là de "l'une des belles surprises de cet E3 2012".

Un an plus tard, le site interactif We are data est lancé le 27 juin 2013. Il propose aux internautes d’observer en temps réel les activités de trois capitales européennes - Paris, Londres et Berlin - sur une carte en trois dimension, grâce à un système innovant d’open data.

L'ultime campagne marketing a eu lieu ces derniers jours. À l’approche de la sortie de son jeu, Ubisoft a dévoilé une vidéo particulièrement réussie. Une caméra cachée, qui plonge des habitants de Los Angeles dans un univers similaire à celui de Aiden Pearce, personnage principal du jeu.

Grâce à un smartphone, ils se retrouvent capables de hacker la ville.

Les victimes de cette supercherie sont ainsi piégées par des hacks rendus possibles dans Watch Dogs, comme ouvrir les portières des voitures stationnées, faire disjoncter les lampadaires, provoquer une pluie de billets en piratant un distributeur automatique ou encore contrôler les feux de circulation. Le tout en un clic, depuis une application. Les personnes piégées tombent complètement dans le panneau.

Le développeur a aussi posté un clip de neuf minutes le 13 mai. Il permet de tout savoir sur Watch Dogs, en termes de contenu, de gameplay et de fonctionnalités.

Voici donc ce qui attend les gamers :

Un record de précommandes

Les moyens mis en place sont aussi gros que les attentes de la société en termes de retombées. L’objectif : écouler pas moins de six millions de copies. Et c’est plutôt bien parti.

Le jeu enregistre déjà "un record de précommandes" selon l’éditeur. Pour Yves Guillemot, président-directeur général d’Ubisoft, ce premier épisode de Watch Dogs "est parfaitement positionné pour devenir le meilleur lancement jamais réalisé par une nouvelle marque dans l’histoire de l’industrie".

Pas étonnant lorsqu'on lit les premières critiques. Pour Jeux Video Magazine, qui a été l'un des premiers médias français à tester Watch Dogs, le résulat est (très) positif avec une note de 9 sur 10 :

Watch Dogs concrétise tous les espoirs placés en lui et offre une relecture réussie du jeu en monde ouvert. Le sans-faute ou presque, avec un bémol sur l’histoire.

Avec ce nouveau titre, on peut s'attendre au démarrage d'une nouvelle licence forte signée Ubisoft.

Au-delà de l'attente et du buzz, un enjeu

Avec Watch Dogs, Ubisoft joue gros. Bien que la société soit le troisième développeur mondial de jeux vidéo, la firme a passé une année difficile, plongeant dans le rouge au cours de son exercice 2013-2014 avec un chiffre d’affaires en diminution de 19,8 % à 1 milliard d’euros.

Mais ce bilan peut s'expliquer : Ubisoft a subi les conséquences d’un faible nombre de lancements de jeux cette année. En cause également, les retards dans la mise sur le marché de la nouvelle franchise Watch Dogs, justement.

Les perspectives pour cette nouvelle année sont rassurantes pour la société. La période 2014-2015 sera marquée par la sortie de quatre autres jeux majeurs : Assassin’s Creed Unity (qui comme les épisodes précédents de la série fera un carton), Far Cry 4, Just Dance et The Crew.

À voir aussi sur konbini :