AccueilÉDITO

"The Sound of Silence" de Simon and Garfunkel fête ses 50 ans

Publié le

par Louis Lepron

2009 : Watchmen : Les Gardiens sort au cinéma. Lors d'une scène, celle de l'enterrement du personnage du Comédien, un début d'accords prend possession de l'espace, alors qu'une fine pluie est de la partie.

Non, il ne s'agit pas de "Riders on the Storm" de The Doors qui se serait parfaitement prêté au jeu du temps mais de "The Sound of Silence", de Simon and Garfunkel.

La version originale de la chanson fête ce 10 mars 2014 ses cinquante ans. L'assassinat du Comédien de Watchmen, comics uchronique qui se déroule dans les années 80, pourrait en être le miroir de sa production : Paul Simon composera sa mélodie en réaction à la mort de John F. Kennedy.

Les paroles soulignent le manque de communication entre les hommes et leur propension à écouter les mauvaises personnes, les pires leaders. Quatre mois, c'est le temps que Paul Simon mettra pour la terminer. Son premier nom sera "The Sounds of Silence".

Pas de succès au rendez-vous

Dans ses premiers vers ("Hello darkness, my old friend, I've come to talk with you again"), le compositeur fait référence à sa salle de bain :

Jouer de la guitare, pour moi, c'était la capacité de s'asseoir et de jouer en rêvant. Et j'étais toujours heureux de faire ça. J'avais l'habitude d'aller dans la salle de bain parce qu'elle avait des carreaux, ce qui lui permettait d'avoir de la réverbération. J'allumais le robinet afin que l'eau coule - j'adorais faire ça et le son qui en parvenait, et je jouais. Dans le noir.

Le 10 mars 2014, le groupe enregistre une première version sur l'autel de la simplicité : les deux chanteurs sont seulement accompagnés d'une guitare acoustique.

La chanson apparaît pour la première fois sur leur "debut" album Wednesday Morning, 3 A.M, disponible dans toute l'Amérique le 19 octobre 1964. C'est l'échec : l'opus ne rencontre pas son public, entraînant même la séparation du duo.

Simon se barre à Londres tandis que Garfunkel reprend bien sagement ses études d'architecture. Jusqu'en juin 1965, "The Sounds of Silence" va porter la poisse à un groupe qui a failli ne jamais composer le génial Bridge over Troubled Water (1970).

Bob Dylan dans les parages

À cette époque, le producteur de Wednesday Morning, 3 A.M, Tom Wilson, se rend compte que le folk-rock connaît une timide émergence sur la côte Est des États-Unis, la composition phare de Simon and Garfunkel étant diffusée sur quelques radios : il entend bien profiter de cet intérêt musical.

Alors qu'il est en Angleterre et produit "Like A Rolling Stone" (Highway 61 Revisited - 1965) de Bob Dylan, il demande aux musiciens du chanteur américain de reprendre "The Sounds of Silence". L'idée : ajouter une guitare électrique et une batterie. Conquis, le label Columbia n'hésite pas à sortir la nouvelle version. Elle aura le succès que l'on connaît.

Simon and Garfunkel découvriront la nouvelle version chacun de leur côté, Simon la dénichant avec surprise dans le top Billboard à la 86ème place. Garfunkel lui propose alors de remonter le groupe. On est le 17 janvier 1966 et sort Sounds of Silence, leur deuxième album.

En tête de gondole, leur tube, désormais intitulé "The Sound of Silence".

 

À voir aussi sur konbini :