AccueilÉDITO

Pour relancer l'économie, la Thaïlande distribue de l'argent aux plus démunis

Publié le

par Matthew Kirby

© Karn Bulsuk/Flickr

Pour relancer l'économie en berne, la junte militaire au pouvoir en Thaïlande a décidé de distribuer une prime exceptionnelle aux citoyens les plus démunis du royaume.

© Karn Bulsuk/Flickr

Le gouvernement militaire au pouvoir en Thaïlande depuis le coup d'État de 2014, a approuvé un plan qui prévoit un versement d'argent exceptionnel aux plus bas revenus du pays.  Les foyers qui gagnent moins de 30 000 baht (un peu moins de 800 euros) par an recevront 3 000 baht (80 euros), et ceux qui gagnent 100 000 baht (2 650 euros) empocheront 1 500 baht (40 euros). En tout, le plan du gouvernement s'élève à 12,8 milliards de baht (environ 341 millions d'euros), rapporte l'agence Reuters.

Si en Thaïlande environ sept millions de personnes, soit plus de 10 % de la population, vivent en dessous du seuil national de pauvreté, c'est surtout parce que l’économie tourne au ralenti que le gouvernement du Premier ministre Prayuth Chan-ocha a décidé cette mesure exceptionnelle. En effet, la croissance stagne depuis l'arrivée de la junte au pouvoir et la consommation a sérieusement ralenti depuis la mort du roi Bhumibol Adulyadej en octobre, qui a entraîné une année de deuil national.

Le Premier ministre Prayuth Chan-ocha a ainsi déclaré en conférence de presse :

"N’imaginez pas que le gouvernement donne de l’argent gratuitement. C’est un moyen de soutenir ceux dont le travail rapporte peu."

Booster l'économie et le tourisme

On estime que 5,4 millions de thaïlandais sont concernés. D’autres mesures ont été adoptées pour les aider et relancer la consommation, telles que la gratuité des transports pour les plus bas revenus. Comme le signale le Huffington Post, le Premier ministre a également annoncé l’augmentation du salaire minimum l’année prochaine ainsi que des dispositions pour relancer le tourisme, qui représente 10 % de l'économie du pays mais est très amoindri depuis la mort du roi et le début du deuil national. Les visas seront donc moins chers pour la haute saison, jusqu'au mois de février, et ceux de longue durée seront étendus.

Cette prime exceptionnelle ne concernera en revanche pas les agriculteurs, qui bénéficient déjà d’un plan de plusieurs millions pour les encourager à stocker leur récolte pour stabiliser les prix.

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :