AccueilÉDITO

En Corée du Sud, où le tatouage est illégal, les filles se font tatouer les oreilles

Publié le

par Dora Moutot

L'oreille a la cote ! Après la tendance du maquillage d'oreille qu'on a vu apparaître sur les podiums de la Fashion Week au mois de septembre, on passe carrément au level supérieur, on se fait tatouer les oreilles.


On vous en avait déjà un peu parlé ici, comme un cas isolé, en mettant en avant le travail de la tatoueuse Zihee mais si la tendance n'est pas encore arrivé chez nous, elle est très populaire en Corée du Sud. Il suffit de taper "tatouage d'oreille" en coréen (귀 문신), pour tomber sur de nombreuses photos.


Pourtant, avoir un tatouage en Corée du Sud est encore totalement illégal, ce qui expliquerait peut-être le succès de ces tout petits tatouages discrets. Les fleurs finement dessinées dans le creux ou sur le bord de l'oreille semblent être le motif de prédilection pour ce type de tatouages, bien que certaines semblent opter pour d'autres motifs (petite araignée, planète...) ou pour des mots.

Nous avons contacté Nando, artiste tatoueur de 29 ans, basé à Séoul :

"Les tatouages ne sont pas légaux en Corée et les gens en ont encore une mauvaise image. J'ai toujours tatoué des grosses pièces, mais cette année, j'ai commencé à faire des mini tatouages et j'ai remarqué un véritable intérêt. Je ne peux pas dire quand exactement la mode des mini tatouages d'oreille a commencé, ni qui l'a commencée. La première fois pour moi, c'était sur la demande d'une cliente. C'est surtout les femmes qui veulent des tatouages d'oreille. Je pense que les filles veulent ce type de tatouages car c'est un peu comme des boucles d'oreilles, ça décore et ça peut être montré ou caché selon la façon dont on porte ses cheveux."



Nous avons aussi contacté Zi.0, aussi appelé Handitrip sur Instagram, un tatoueur de Busan en Corée du Sud, connu lui aussi pour ses fins tatouages d'oreille. Il ajoute :

"Beaucoup de femmes font de la chirurgie esthétique en Corée, alors se tatouer les oreilles va dans le même sens, ça les embellit."


Nando recommande aux filles qui ont envie de ce genre de tatouages d'aller le faire chez des tatoueurs expérimentés.

"Faire un tatouage sur l'oreille est plus technique que le faire sur une autre partie du corps. Parce que les oreilles n'ont pas autant de peau et de chair et que ce n'est pas une surface plane. Les oreilles ont différentes courbes et ont toutes des formes différentes selon les gens. En plus, si le tatouage est trop épais sur l'oreille ça peut faire vraiment pas propre."



Bien que le tatouage soit répréhensible, les tatoueurs coréens ne semblent pas se cacher sur la Toile, mais la législation évoluant bien plus lentement que les tendances, on ne peut se faire tatouer légalement que par un médecin titulaire d'une licence.

Vu la cote de la pratique, le gouvernement songe à faire évoluer sa législation, une enquête a été lancée sur la possibilité de légaliser certains salons. Malgré la popularité de leurs pages Instagram, les tatoueurs agissent aujourd'hui en zone grise, ils risquent théoriquement la prison mais les autorités ferment en général les yeux.












À voir aussi sur konbini :