AccueilÉDITO

Suicide Squad, Birds of Prey : les réalisateurs de DC se rebellent

Publié le

par Arthur Cios

Le Snyder Cut a libéré la parole.

Dans l’arrière-boutique des films DC Comics de la Warner, rien ne va plus. Longtemps perçu comme une chimère, le Snyder Cut de Justice League va finalement sortir, et cette annonce, vue par beaucoup comme inconcevable, a fait se libérer la parole. Le premier à avoir abordé le sujet est David Ayer. Il faut dire que le réalisateur de Suicide Squad 1.0 n’a pas eu beaucoup de chance, son film ayant été massacré selon lui par le montage sans qu’il n’ait rien pu faire.

Pour la petite histoire, après une première monture assez sombre, la Warner a décidé d’engager Trailer Park, l’entreprise responsable du montage des derniers trailers de Suicide Squad, pour reprendre le film. Si l’on compare le premier trailer présenté au Comic-Con à la sauce Ayer, et les trailers suivants signés Trailer Park, la différence de ton est flagrante.

Alors forcément, avec Zack Snyder qui a le droit de présenter la version de son œuvre détestée de tous, Ayer se rêve en autre candidat pour un exercice de reformulation cinématographique. Depuis la validation du Snyder Cut par HBO, le réalisateur inonde les réseaux sociaux de cris de détresse, y voyant une démarche "cathartique", et précisant :

"C’est fatigant de se faire défoncer pour un film qui a eu le traitement 'Edward aux mains d’argent'. Le film que j’ai fait n’a jamais été vu."

Depuis, il ne lâche rien. Il a expliqué par la suite que l’esprit de son Suicide Squad était similaire à celui du premier trailer, mais que l’échec relatif de Batman v Superman ainsi que le succès de Deadpool a poussé la Warner à transformer le film en comédie. David Ayer cite ainsi la scène de la torture du Joker, qui a dû être tournée à nouveau car elle était trop sombre. Est-ce que son nouveau montage sauverait le film ? Rien n’est moins sûr.

Néanmoins, il pose une question : y a-t-il un problème avec les productions DCEU ? Si on n’entend quasi jamais ce genre de protestation du côté de Marvel (mis à part pour Hulk et Iron Man 2, qui ont connu un sacré paquet de galères de production et des tensions), DC Comics a eu son lot de gueulantes, de Batman v Superman à Justice League en passant par Suicide Squad. Et s’ils n’étaient pas seuls ?

Cathy Yan, la réalisatrice sino-américaine de Birds of Prey, a montré son soutien à Ayer sur Twitter :

"Je suis sincèrement désolée que ça te soit arrivé. Je sais ce que c’est."

Concernant Birds of Prey, le studio aurait demandé d’enlever des éléments de l’histoire précisant la sexualité de Harley Quinn plus qu’un remodelage du montage. Bientôt un #ReleaseTheYanCut ? Tout est possible, et la Warner a mis le doigt dans un engrenage en acceptant de sortir ce Snyder Cut.

À voir aussi sur konbini :