AccueilÉDITO

Un skatepark salvateur pour une tribu amérindienne

Publié le

par Camille Deutschmann

Les jeunes de la tribu amérindienne des Oglala Lakota ont, plus qu'ailleurs aux États-Unis, à faire face à des problèmes de drogue, d'alcool et de dépression. L'arrivée d'un skatepark dans leur réserve a changé leur vision des choses.

Réalisé par Greg Hunt, le documentaire Skateboarding in Pine Ridge nous emmène dans une réserve indienne du Dakota du Sud, aux États-Unis, comprenant 9 000 kilomètres carrés de prairies et peuplée par plus de 28 000 habitants. Un endroit auquel une image tragique est souvent prêtée : les problèmes de l'alcool, de la drogue et du suicide — le taux y est deux fois plus élevé que la moyenne nationale – collent à la réputation de la tribu des Oglala Lakota.

Un symbole de renaissance

Extrait du documentaire Skateboarding in Pine Ridge. (© Greg Hunt)

La construction d'un skatepark a changé la donne. Le documentaire de Greg Hunt, long d'une vingtaine de minutes, retrace l'histoire de ce skatepark et de son impact sur ceux qui l'utilisent. Le projet de construction a été mené par la Stronghold Society de la marque Levi's Skateboarding, qui soutient les communautés de skateurs à travers le monde. En 2011, elle commence les travaux d'un skatepark dans la réserve de Pine Ridge. Achevé en 2015, il est depuis investi par de jeunes Amérindiens et représente pour eux un véritable symbole de renaissance de leur communauté.

En intro du documentaire, une voix off nous explique que la tribu amérindienne vivant à Pine Ridge avait besoin de retrouver un certain art de vivre et que tous les espoirs étaient placés dans la nouvelle génération. "Avec ce skatepark, ils se sentent connectés au reste du monde", dit-elle un peu plus tard. "Il y a très longtemps, nous suivions nos connaissances des étoiles. On était et vivait toujours dehors'" : le skatepark est pour la tribu une façon de renouveler sa vision des choses, tout en restant fidèle aux valeurs qui lui sont propres et à son "besoin de pouvoir vivre libre physiquement, mais aussi mentalement."

"Le skateboard ne te juge jamais"

La jeune skateuse Emily, dans <em>Skateboarding in Pine Ridge.</em> (© Greg Hunt)

Et quoi de mieux que la culture du skateboard pour répondre à ces besoins ? Les petits ruisseaux font les grandes rivières : quand les représentants de Levi's sont revenus sur les lieux quelques mois après, "ils y ont vu une communauté transformée", comme le rapporte le site de la Stronghold Society. Aujourd'hui, une centaine d'enfants se rendent régulièrement au skatepark, pour réviser leurs tricks ou simplement se retrouver.

"Le skateboard nous maintient comme une famille", témoigne Emily, l'une des seules filles de la tribu à skater. Une famille agrandie à l'occasion du documentaire par les skateurs pros Josh Matthews, Pat Moran, Joey Pepper et Marius Syvanen, qui sont allés rider dans le skatepark en compagnie de ses occupants. Et Emily de préciser : "Le skateboard ne te juge jamais. Quand tu entres dans le skatepark, tu entres dans un monde nouveau. C'est toi, ta planche et ta famille."

À voir aussi sur konbini :