AccueilÉDITO

Run the Jewels et Zack de la Rocha balancent un clip complètement fou

Publié le

par Aurélien Chapuis

Killer Mike et El-P sont de retour aux bases avec un discours engagé et un refrain de Greg Nice scratché par DJ Premier.

Killer Mike et El-P se retrouvent pour un clip coup de poing en forme de grande fête où tout le monde brûle sa monnaie et ses moyens de paiement. À l'occasion de ce clip très revendicatif, Zack de la Rocha, le chanteur de Rage Against the Machine, fait une apparition.

Sa présence rappelle le clip de "Sleep Now in the Fire" de Rage Against the Machine, réalisé par Michael Moore en 2000, où de nombreuses manifestations avaient lieu avec le groupe devant la Réserve fédérale des États-Unis. Réalisée par Brian et Vanessa Beletic, la vidéo de "Ooh La La" en est un peu le prolongement en ces temps d'incertitude avec l'épidémie de Covid-19 à travers le monde. Alors que les écarts se creusent, une disparition totale de la monnaie et des dettes pourrait remettre l'humanité sur de bons rails d'après la vision du groupe. 

Le duo incongru composé de Killer Mike et El-P continue de faire des merveilles 7 ans après leurs débuts. Cette rencontre a pourtant toujours sonné comme inattendue entre ce rappeur d'Atlanta, proche d'OutKast et de la Dungeon Family, et ce producteur alternatif new-yorkais à l'origine du groupe Company Flow et du label Def Jux.

Pourtant, ils se sont parfaitement trouvés, notamment dans leur vision politique et leur discours engagé. Après trois albums entre 2013 et 2016, le duo avait fait une petite pause pour revenir en 2020 avec un premier extrait qui revient aux bases. En effet, sur "Ooh La La", Run the Jewels invite DJ Premier pour un refrain scratché dont il a le secret.

Et Primo utilise une phrase mythique de Greg Nice du duo Nice & Smooth, alors en featuring sur un morceau de Gang Starr : "D.W.Y.C.K.". "Ooh la la, ah oui oui" : cette allocution très communicative est devenue depuis la marque de fabrique de Greg Nice et résonne en tant que telle dans ce nouveau morceau de Killer Mike et El-P.

À voir aussi sur konbini :