AccueilÉDITO

RIP : le bus iconique d'Into the Wild a disparu de la circulation

Publié le

par Lucille Bion

into he wild

Un bus connu de toute une génération de cinéphiles et d'aventuriers.

Il y a parfois des films qui s’inscrivent durablement dans la réalité. C’est le cas d’Into the Wild de Sean Penn, une adaptation de 2007 du livre de Jon Krakauer qui retrace le destin tragique de Christopher McCandless, brillant étudiant de 22 ans qui voulait partir à des années-lumière de son quotidien bruyant et agité.

Son road-trip a inspiré de nombreux citadins avides d’évasion qui s’entêtent à imiter étape par étape le parcours du héros. Du bus abandonné 142 à la traversée de la rivière Teklanika, cette quête identitaire dans les grands espaces de l’Alaska est une aventure grandiose mais périlleuse, qui séduit toujours autant de touristes, à en croire la BBC.

Devenu un lieu de pèlerinage, cet emplacement est aujourd’hui considéré comme une véritable activité touristique hostile à laquelle on s’adonne à ses risques et périls, bien que l’on puisse faire appel à un guide. Après de nombreux accidents, les autorités d’Alaska ont décidé de retirer le bus pour privilégier la sécurité des randonneurs. Il se situait à 40 kilomètres d'Healy, la ville la plus proche, que l’on ne rejoint qu’en traversant la très dangereuse rivière Teklanika.

L’an passé, une jeune femme de 24 ans en lune de miel a trouvé la mort en voulant traverser ce mythique affluent, comme Christopher McCandless. Lors de sa marche, sous une pluie diluvienne, la baroudeuse a été emportée par le courant et a été retrouvée environ 20 ou 30 mètres plus bas par son mari, noyée.

Au total, entre 2009 et 2017, les autorités ont mené 15 opérations de sauvetages liées au bus, en récupérant des visiteurs piégés ou victimes de gelures graves, parce qu’ils sont souvent mal préparés et équipés.

Une délocalisation en hélico

Aux grands maux les grands remèdes. Le fameux bus a été emporté par un hélicoptère ce jeudi 18 mars, comme on peut le voir dans cette courte vidéo :

Corri Feige, la commissaire des ressources naturelles d’Alaska, a expliqué que les touristes devront maintenant se contenter de visiter d’autres spots du territoire :

"Nous encourageons les touristes à profiter des zones sauvages et sûres de l’Alaska, et nous comprenons l’impact que le bus a dans l’imaginaire populaire. Néanmoins, il est question d’un véhicule abandonné et détérioré qui requiert efforts de sauvetage dangereux et coûteux. Et plus important encore, il a coûté la vie à plusieurs visiteurs."

Si le mystère reste entier sur la destinée du bus, les autorités assurent qu’il est "dans un lieu sûr".

À voir aussi sur konbini :