AccueilÉDITO

Plus de 20 ans après, "Angela" du Saïan Supa Crew n'a jamais été aussi populaire

Publié le

par Guillaume Narduzzi

Le tube, paru pourtant en 1999, ne cesse d'inspirer de nouveaux artistes de tous horizons en quête d'un tube diablement efficace.

L’histoire du Saïan Supa Crew est souvent corrélée à celle de leur titre "Angela". Il faut dire que ce morceau a rencontré un succès phénoménal, grâce à sa mélodie entêtante au possible, son rythme caliente et ses paroles mi-françaises mi-créoles pour le moins suggestives. Ainsi, cette chanson reste le principal héritage du collectif formé par Feniksi, Vicelow, Leeroy Kesiah, Sly the Mic Buddah, Sir Samuël et Specta.

Mais plus de 20 ans après sa parution sur le premier album du Saïan Supa Crew, intitulé KLR en hommage à l’un des membres du groupe décédé avant ce premier effort dévoilé en 1999, "Angela" est restée gravée non seulement dans la mémoire des fans, mais aussi dans celle de nombreux artistes français ou internationaux. La preuve en trois exemples récents, avec à chaque fois, à la clé, des tubes totalisant des millions d’écoutes.

Hatik – "Angela"

Avant de se faire connaître du grand public grâce à son rôle dans la série Validé, Hatik s’était déjà fait un nom dans le rap avec ses multiples freestyles "Chaise Pliante" qui ont abouti à la première mixtape du même nom de la part de l’artiste originaire de Guyancourt. Un projet paru en août 2019 sur lequel on retrouvait notamment une reprise du morceau "Angela" – Hatik ayant décidé de garder le nom original mais de refroidir quelque peu le texte ardent d’origine. Une stratégie payante puisqu’il s’agissait déjà de son morceau le plus écouté, cette version restant finalement assez fidèle à l’original.

Mais depuis, la série réalisée par Franck Gastambide est passée par là et le rappeur de 27 ans (et oui, il ne les fait pas) a connu un bond de popularité monstrueux. Les nombreux fans curieux ont donc consulté ses différents comptes sur les plateformes de streaming et sont alors tombés sur cette reprise du morceau iconique du Saïan Supa Crew, qui, en dépit de la sortie d’une deuxième mixtape en avril dernier, a depuis explosé et est devenu le principal hit de celui que l’on connaît également sous le pseudonyme Apash. D’autant plus que cette piste a été dotée d’un clip durant l’hiver dernier.

Dabs feat Maes – "Tes rêves"

Mais Hatik n’est pas le seul à avoir eu cette idée dans le paysage très concurrentiel qu’est devenu le rap français. Quelques semaines plus tôt, Dabs avait effectivement adopté une démarche ô combien similaire. Le 1er mars 2019 plus précisément, puisque le rappeur sevranais avait alors choisi comme premier single de son album Mainmise, paru en juillet 2019 et pour lequel nous l’avions rencontré, son titre "Tes Rêves" avec un autre Sevranais et serial hitmaker de ces derniers mois, Maes. 

Ensemble, les deux hommes ont rendu eux aussi hommage au tube du Saïan Supa Crew, en se réappropriant peut-être davantage la track. On retrouve la mélodie emblématique de "Angela" seulement sur la première partie de "Tes Rêves", chanté par celui qui a sorti son nouvel album Les Derniers Salopards en janvier dernier. Le titre est une grande réussite commerciale et cumule lui aussi les millions de vues. "Pour la concu' que des miettes."

J Balvin – "Amarillo"

Mais l’influence du succès de "Angela" est loin de se limiter à la scène française. En atteste l’initiative du colombien J Balvin sur son dernier album nommé Colores et dévoilé en mars dernier. L’introduction du projet n’est autre que "Amarillo", titre qui sample le morceau du groupe culte et reprend surtout les arrangements obsédants des cuivres. En résulte une déclinaison survitaminée à l’alchimie presque évidente tant l’ADN de la superstar du reggaeton s’inscrit dans celle de la chanson originale.

Bien que ce ne soit pas le titre le plus populaire du projet (plus de 90 millions d’écoutes sur Spotify et 82 millions de vues sur YouTube, tout de même), le morceau est actuellement le numéro un de l’artiste sur la plateforme de streaming suédoise. Preuve indéniable que le titre original du collectif est à la fois intemporel, indémodable et universel. Et si finalement le Saïan Supa Crew avait inventé le tube le plus efficace de tous les temps ?

À voir aussi sur konbini :