AccueilÉDITO

Pour la première fois, Hollywood s'offre un acteur robot

Publié le

par Lucille Bion

Il s'agit d'Erica, un androïd japonais bien connu des médias.

Jusqu’où ira Hollywood ? Le robot Erica était mannequin et présentatrice télé, elle est maintenant actrice. Après avoir fait polémique dans un reportage de Vogue US, la création étrange du roboticien japonais Hiroshi Ishiguro et de son bras droit Kohei Ogawa va encore faire couler beaucoup d’encre, en prenant la place d’une comédienne de chair et d’os pour une grosse production de science-fiction. 

The Hollywood Reporter a rapporté que la société Bondit Capital Media, qui a financé To the Bone et La Passion Van Gogh nommé à l’Oscar du Meilleur film d’animation, se lançait dans un film de science-fiction inédit puisqu’il mettra en scène la première actrice d’intelligence artificielle. 

Baptisé sobrement B, ce film à 70 millions de dollars racontera les découvertes d’un scientifique, en proie aux dangers d’un programme qu’il a créé pour reconstituer et optimiser l’ADN humain. Erica, vedette du film, incarnera (sans surprise) un robot d’intelligence artificielle, dont le seul désir est de s’échapper.

L’histoire a été écrite par Eric Pham, Tarek Zohdy et Sam Khoze. Si la production n’a pas encore annoncé le nom des réalisateurs, elle assure que plusieurs scènes du film ont été tournées en 2019 au Japon. L’équipe du film envisage de retourner au charbon dès le mois de juin 2021, pour terminer le tournage en Europe. 

Un robot capable de jouer 

Une question se pose : Erica est-elle capable de jouer la comédie ? La réponse est oui. Ses créateurs lui auraient enseigné l’acting et ses méthodes principales, comme l’explique Sam Khoze : 

"Dans certaines méthodes d’acting, les acteurs utilisent leurs propres expériences de vie pour le rôle. Mais Erica n’a pas d’expérience de vie. Nous devions simuler ses mouvements et ses émotions au fur et à mesure des sessions, en contrôlant la vitesse de ses mouvements, en parlant de ses sentiments et en la coachant sur le développement de son personnage et son langage corporel."

Toujours selon son créateur, Erica dispose d’une "âme". Il va même plus loin : son but est de la doter d’une "conscience indépendante", ajoutant que sa machine est "l’androïde autonome le plus beau du monde et le plus ressemblant à l’être humain".

En 2017, The Guardian consacrait un reportage passionnant à la troublante androïd, totalement autonome. Si l’on peut notamment entendre ses blagues, sa vision de son créateur ou encore les films qu’elle apprécie, on peut surtout s’apercevoir qu’à cette époque, elle ne pouvait pas bouger ses jambes et ses bras de son plein gré : 

Voici l’affiche du film : 

À voir aussi sur konbini :