AccueilÉDITO

Oui, une marque a commercialisé des tote bags... "Please, I Can't Breathe"

Publié le

par Pénélope Meyzenc

La marque "Belge t'es fou" a mis cet article en vente, avant de se rétracter sur les réseaux sociaux.

Ce matin, la marque Belge t’es fou a déclaré sur Facebook mettre en vente un sac "Please, I Can’t Breathe". Une phrase qui fait évidemment référence aux derniers mots prononcés par George Floyd, lors de la violente intervention policière qui lui a coûté la vie.

Une phrase qui est aussi très vite devenue l’un des slogans phares des mouvements de contestation qui naissent actuellement à travers le monde, des États-Unis à la France. Son utilisation à des fins commerciales a donc évidemment suscité de vives réactions sur un réseau social comme Twitter : 

Lancée pendant le confinement, cette marque 100 % belge se voulait avant tout solidaire, reversant pour chaque vente 1 euro aux Restos du rire, une association venant en aide aux plus démunis. Pour le sac en question, la marque annonçait reverser la même somme "à une autre association qui veille aux libertés et aux mêmes droits pour tous", avec comme précision… "Dépêchez-vous, stock limité".

Conscient de la maladresse de son initiative (et peut-être aussi d’un opportunisme déplacé), la marque, créée notamment par le styliste et chroniqueur belge David Jeanmotte, a très vite retiré la publication de ses réseaux sociaux. Elle se défend à présent en affirmant simplement qu’il y aurait eu une erreur de communication et que les recettes devaient être reversées à "une association anti-racisme".

(Capture d’écran Facebook)

Pour l’instant, l’article n’est plus disponible sur le site.

À voir aussi sur konbini :