AccueilÉDITO

Les Oscars sont repoussés de deux mois à cause de la pandémie

Publié le

par Manon Marcillat

(© The Jokers / Les Bookmakers)

La cérémonie aura lieu le 25 avril 2021.

La 93e édition des Oscars devait initialement se tenir le 28 février, mais la crise sanitaire a provoqué la fermeture des cinémas et bouleversé le calendrier des productions hollywoodiennes. La prochaine cérémonie des Oscars, qui constitue l’apothéose d’une saison des prix cinématographiques qui s’ouvrent d’ordinaire en janvier avec les Golden Globes, a donc été repoussée de deux mois et elle est désormais programmée le 25 avril par l’Académie des arts et sciences du cinéma qui remet les prestigieuses récompenses.

L’Académie a également étendu la période de sortie des films éligibles aux Oscars, qui passe du 31 décembre 2020 au 28 février 2021. Elle espère ainsi "donner aux cinéastes la souplesse nécessaire pour terminer et sortir leurs films sans être pénalisés", ont expliqué ses responsables dans un communiqué. Le délai accordé par l’Académie pourra ainsi permettre à certaines productions d’être prêtes à temps pour concourir l’an prochain.

L’Académie avait déjà récemment assoupli son règlement pour permettre exceptionnellement aux œuvres sorties directement sur les plateformes de vidéo à la demande de concourir et nourrit aussi l’espoir que la cérémonie des Oscars pourra se dérouler devant son parterre de stars habituel plutôt que de se transformer en une remise des prix "virtuelle", moins glamour.

"Nous évoluons en terrain inconnu cette année et nous continuerons à travailler avec nos partenaires de l’Académie pour garantir que le spectacle de l’an prochain soit sûr", souligne de son côté Karey Burke, présidente d’ABC, qui diffuse cette soirée phare de Hollywood.

Davantage de diversité

L’Académie des Oscars a également annoncé vendredi vouloir améliorer la présence de minorités parmi les nommés pour sa célèbre cérémonie, sans cependant expliquer comment elle comptait s’y prendre réellement. Au cours des dernières années, la vénérable institution hollywoodienne a déjà été critiquée pour le manque de diversité en son sein ou parmi les artistes récompensés aux Oscars, notamment dans la foulée du mouvement #MeToo ou avec la campagne #OscarsSoWhite.

L’Académie, constituée à majorité d’hommes âgés et blancs, a déjà promis d’augmenter le nombre de femmes et de représentants des minorités ethniques parmi ses membres, qui votent pour les Oscars. Un nouveau groupe de travail va donc être créé pour "développer et mettre en place un nouveau mode de représentation et d’inclusion pour être éligible pour les Oscars", a expliqué l’institution dans un communiqué. 

Sans détailler concrètement ce que seraient ces mesures, elle "encourage à des embauches équitables et à plus de représentation (des minorités) à l’écran et derrière la caméra". Ces mesures ne seront pas appliquées dès l’année prochaine, mais à partir de 2022 pour les films sortis en 2021.

Autre changement décidé, la catégorie Meilleur film verra dorénavant dix longs-métrages concourir pour la statuette la plus prestigieuse de la cérémonie, un nombre plus important qu’actuellement.

Konbini avec AFP

À voir aussi sur konbini :