AccueilÉDITO

Boiler Room : la DJ Nightwave visée par une avalanche de commentaires sexistes

Publié le

par Camille Deutschmann

Vendredi 29 juin au soir, Nightwave a participé à une Boiler Room au Nouveau Casino, à Paris. Après les commentaires misogynes qui ont visé l'artiste écossaise, les organisateurs ont pris leurs responsabilités et ont livré une réponse sans appel.

Aux côtés de DJ Deeon, Feadz, Detente et Marvy Da Pimp, la productrice écossaise Nightwave a proposé un set lors de l'édition du 29 juin de la Boiler Room, au Nouveau Casino à Paris. Et le fait qu'elle soit une femme n'a pas été au goût de tout le monde : sur le chat de la Boiler Room, des commentaires machos désolants n'ont pas tardé à apparaître.

La DJ a réagi sur son compte Twitter, dans une série de tweets sarcastiques :

"La misogynie, la transphobie, le racisme et les autres attaques personnelles sont à 10 000 % inacceptables", s'est empressée de tweeter la Boiler Room – dont Teki Latex est le responsable en France –, s'excusant et annonçant que des mesures de modération allaient être prises pour éviter les commentaires de ce genre.

Gabriel Szatan, programmateur en chef de la Boiler Room, s'est également exprimé sur le sujet dans le colonnes du magazine Fact :

"Nous ne pouvons décemment pas supprimer tous les commentaires, comme quand quelqu'un dit quelque chose du genre 'Ils ont foiré ce mix, ce son c'est de la merde', mais nous ne pouvons pas laisser passer les propos transphobes, misogynes et racistes. On se creuse la tête pour déterminer comment modérer ça, mais nous savons qu'aujourd'hui la limite est floue. Cela va être difficile, mais on ne peut pas se retrancher derrière cet argument. Nous sommes la plus grande entreprise de live streaming underground, et nous devons nous battre pour nos valeurs […]. Nous savons maintenant qu'il est de notre responsabilité de mener cette bataille."

À voir aussi sur konbini :