AccueilÉDITO

Le message caché de "Bohemian Rhapsody" selon un ancien collaborateur de Freddie Mercury

Publié le

par Louis Lepron

40 ans après la sortie de "Bohemian Rhapsody", un ancien parolier de Freddie Mercury croit connaître la signification des paroles du chanteur de Queen.

Mama, just killed a man, put a gun against his head (Maman, je viens de tuer un homme, j'ai mis un pistolet contre sa tête)

Pulled my trigger, now he's dead (J'ai appuyé sur la détente, maintenant il est mort)

Mama, life had just begun (Maman, la vie venait de commencer)

But now I've gone and thrown it all away (Mais maintenant je suis parti et j'ai jeté tout cela)

Mama oooh... Didn't mean to make you cry (Maman, oooh... Je ne voulais pas te faire pleurer)

If I'm not back again this time tomorrow (Si je ne suis pas de retour demain à cette heure-ci)

Carry on, carry on (Continue, continue)

As if nothing really matters (Comme si rien n'importe vraiment)

Voilà les paroles du deuxième couplet de "Bohemian Rhapsody", l'un des titres les plus iconiques de Queen. 40 ans après sa sortie, Tim Rice évoque une théorie quant à la signification du morceau. Ce collaborateur de Freddie Mercury (il est le parolier de la chanson "The Fallen Priest", tiré de l'album solo Barcelona), a évoqué une théorie lors d'une interview accordée au Daily Mail. Selon le parolier, le titre était une métaphore du coming-out de Freddie Mercury, une annonce cachée de son homosexualité adressée au public.

Tim Rice n'est pas le seul à défendre cette analyse de "Bohemian Rhapsody" : on compte le biographe du chanteur, Lesley-Ann Jones, tout comme Jim Hutton, le dernier compagnon de Freddie Mercury, décédé en 2010, qui l'aurait confirmé de vive voix selon le Daily Mail. D'autres interprétations convoquent le roman L'Étranger d'Albert Camus (rapport au fait que le chanteur décrirait les dernières heures d'un homme avant son exécution) ou encore le mythe de Faust (rapport au pacte avec le diable que décrirait les paroles).

Freddie Mercury a peu parlé de ce que sous-tendait "Bohemian Rhapsody". Il avait simplement déclaré à son propos :

C'est une de ces chansons qui véhiculent un sentiment de fantastique. Je crois que les gens devraient simplement l'écouter, y penser, puis se faire leur propre idée sur ce que ça leur raconte [...]. "Bohemian Rhapsody" n'est pas simplement venue de nulle part. J'ai fait quelque chose d'un peu recherché, bien que ça ait un côté irrévérencieux et opéra de pacotille. Pourquoi pas ?

À voir aussi sur konbini :