AccueilÉDITO

Le meilleur du Gorafi en 2014, en sept articles

Publié le

par Rachid Majdoub

Le Gorafi ne cesse d'inonder la Toile avec ses articles aussi tordants qu'absurdes. Voici les meilleurs d'entre eux, ceux qui ont fait l'année 2014 du site satirique.

Le Gorafi continue sur sa lancée avec des articles toujours aussi drôles. Et 2014 aura été un bon millésime pour le site satirique, qui ne cesse de prendre de l'ampleur tout en amusant les internautes.

À chaque article, ses points forts : titres accrocheurs et absurdes, réaction à l'actualité, autodérision, ambiguïté entre le vrai et le faux... Le Gorafi continue d'utiliser les mêmes recettes, et ça marche.

Voici une sélection des meilleurs articles que le site a publiés en 2014. Sept sujets en tout, et même un peu plus.

Il parvient enfin à utiliser le théorème de Pythagore dans sa vie professionnelle

Pourquoi cet article ? Parce que certaines accroches du Gorafi captent directement l'attention, arrachant au passage un premier sourire. Celle-ci en fait partie.

C’est la fin d’une longue attente interminable. Un jeune aveyronnais est parvenu à mettre en application dans sa vie professionnelle le théorème de Pythagore qu’il avait appris par cœur sur les bancs de l’école. Un exploit qui vient clore des recherches de plus de 22 ans. Reportage.

Parce que la suite du papier est encore plus géniale :

Firmin Lages n’imaginait pas qu’en ce matin du 18 septembre 2014, il allait vivre une des journées les plus exaltantes de sa vie. Le serveur de 35 ans est parvenu à résoudre un mystère qu’il traînait depuis le collège et le cours de mathématiques de Mme Biscay : le théorème de Pythagore a-t-il une quelconque utilité dans la vie de tous les jours ? "J’avais posé la question à l’époque, sans me douter que la prof fondrait en larmes" se rappelle-t-il.

Parce que quand c'est un article d'une telle volée, tu as envie de partager son intégralité avec les autres.

Le théorème qui démontre que, dans un triangle rectangle, le carré de la longueur de lhypoténuse est égal à la somme des carrés des longueurs des deux autres côtés, était resté toutes ces années dans la tête de Firmin. "Le vrai problème, c’est que les hypoténuses ne courent pas les rues dans notre pays, il faut avoir l’œil" explique-t-il.

Mais on va se contenter de ce dernier paragraphe. L'article complet est à retrouver juste ici, si vous voulez découvrir la suite de cette histoire tout aussi inédite qu'incroyable.

Des sans-abris viennent en aide spontanément aux malheureux qui ont passé la nuit dehors pour acheter l’iPhone 6

Cet article montre qu'en plus de se marrer sur des faits de société comme pour le théorème de Pythagore ci-dessus, Le Gorafi sait aussi très habilement rebondir sur des sujets d'actualité, dénonçant et se moquant des plus absurdes dans une absurdité encore plus démesurée.

Ici, le site compare et inverse deux situations aux enjeux totalement opposés : la détresse des sans-abris, et celle de personnes vides d'esprit prêtes à attendre des heures pour se procurer l'iPhone 6.

Paris, Place de l’Opéra. 3H du matin. La température est de 24°. Rémy* attend depuis plus de 4 heures maintenant et il sait qu’il doit tenir encore plusieurs heures avant que les portes de l’Apple Store s’ouvrent pour enfin tenir dans ses mains le précieux iPhone. "Honnêtement, je ne pensais pas que j’allais tenir, c’est très dur, heureusement que c’est une fois tous les deux ans" raconte-t-il les traits tirés.

Sa survie, il la doit à Raymond, 58 ans. Raymond vit dans la rue depuis maintenant 30 ans. Il en connaît les secrets mais surtout il sait comment survivre. "Quand j’ai vu ces pauvres gens là, en pleine nuit, qui attendaient, ça m’a retourné" dit-il, ému.

La suite, c'est par ici.

Tour du monde avec zéro euro : l’aventure s’arrête après qu’il a sauté par-dessus le portillon du métro

Ce sujet est l'un des tout meilleurs de cette année 2014. D'abord parce que l'histoire à elle seule suffit à vous combler de bonheur le temps de quelques secondes. L'espace de lire le titre, et de rire, plaçant au passage un : "mais qu'est-ce qu'ils sont cons."

Ensuite, l'absurdité de la situation. Un pauvre mec décide de s'en aller à l'aventure. Le temps de prendre ses affaires et descendre de chez lui, il se retrouve confronté à un premier obstacle : frauder ou ne pas frauder ? Il fraude, se fait chopper, l'aventure s'arrête prématurément pour lui. Comment ne pas rire bêtement devant son ordi à la vue d'une histoire aussi malheureuse que cocasse ?

Comment ne pas remettre ça rien qu'en regardant la gueule du type fictif sur la photo d'illustration et imaginant la mésaventure qu'il a vécue ?

"Tour du monde avec zéro euro : l’aventure s’arrête après qu’il a sauté par-dessus le portillon du métro" (crédit : Le Gorafi)

Eric Louvoin n’avait qu’un rêve et non des moindres, voyager à moindre prix et faire découvrir le monde. Cela faisait seulement quelques minutes que son tour du monde avait commencé.

Mais ses explications face aux agents de la RATP pour justifier sa fraude n’ont pas convaincu. "Je voulais montrer un autre monde, avec un vrai projet équitable" a-t-il expliqué tandis que deux agents le ceinturaient et le maintenaient à terre, quelques secondes après avoir sauté par-dessus le portillon.

Une autre force du Gorafi, illustrée dans ce papier : les citations. Comme celle-ci, dont la puissance de l'humour tient en quatre mots, et une virgule :

Des idées partagées par Claude, 41 ans, en garde à vue pour trafic de stupéfiant et qui regrette le rêve d’Eric soit ainsi stoppé net. "C’est bien vrai, ça".

L'intégralité de l'article est à lire juste là.

Les Google Glass pourront indiquer la puissance de votre adversaire

Belle tête de vainqueur

Le combo sujet - titre - photo - clin d'oeil à Dragon Ball - surévaluation des capacités des Google Glass... est assez puissant pour faire de cet article l'un des meilleurs que Le Gorafi a publiés en 2014.

Ajoutez à cela les déclarations du chef de projet au Wall Street Journal, et vous obtenez l'un des meilleurs produits 2.0 de ce millésime Gorafi 2014.

"L’idée, c’est de permettre aux possesseurs de Google Glass de savoir si oui ou non ils ont les moyens de se lancer dans une bagarre avec la personne  en face.

Ainsi, si je me trouve en face d’une montagne et que de toute évidence sa puissance est deux ou trois fois supérieure à la mienne, je peux faire semblant d’être son ami pour ensuite l’attaquer plus tard par derrière avec une brique ou un pot de confiture."

Brillant. Retrouvez l'article complet quelque part par là.

Marine Le Pen : "Je tiens à remercier les Français les plus faibles psychologiquement d’avoir voté pour nous"

Le Gorafi sait aussi donner, implicitement, de vraies informations. Des faits bel et bien tangibles. Ici, le site dit tout haut ce qui est étouffé tout bas.

La lecture de cet article provoque une double sensation, un système émotionnel de montée-descente : rire, puis être rappelé à la réalité, se remettre à rire, puis reposer les pommettes sur Terre, et sourire de nouveau face aux déclarations fictives relayées par le site :

"Nous ne serions rien sans ces attardés"

Elle assure que rien n’aurait été possible sans eux. Eux, ce sont les électeurs français qui sont allés voter F.N. hier, permettant au parti d’extrême-droite de décrocher une victoire sans précédent [aux élections européennes, ndlr]. Dès le début de son intervention, Marine Le Pen s’adresse à ces soutiens "stupides mais utiles" comme elle les appelle avec tendresse.

"Ils sont déçus, ils comptent sur les autres pour assurer leur propre confort social, et ils sont désespérés à cause de leur faiblesse d’esprit. 
Mais c’est ce dernier trait qui les rend si importants à nos yeux. C’est grâce à eux que nous pourrons redresser la France. Grâce à leur détresse et à leur manque de recul ou d’implication politique. A vrai dire, nous ne serions rien sans ces attardés. C’est pour ça que je tiens à remercier les Français les plus faibles psychologiquement d’avoir voté pour nous" déclare la femme politique.

Mais ces propos pourraient tellement être prononcés dans la réalité par la présidente du Front National qu'on ne peut s'empêcher de ne plus sourire. Avant de terminer la lecture de l'article, et bien se marrer.

Insolite – Le drapeau japonais à l’envers depuis presque 300 ans

À travers cet article, Le Gorafi a su brillamment réagir à l'actualité, proposant au passage un sujet à l'originalité tordante.

L'actualité, la vraie : le drapeau de la Belgique serait à l'envers depuis 183 ans. En effet, nous apprenions que les couleurs du drapeau ne seraient pas dans l'ordre fixé par la Constitution en 1830.

Pour tourner ce sujet en dérision, Le Gorafi a choisi "le" drapeau : celui du Japon. Et "la" bourde : mettre à l'envers un drapeau à la symétrie si parfaite qu'il ne peut être à l'envers.

Si l’origine du Hinomaru, le drapeau au disque solaire, reste toujours inconnue, on sait désormais que celui que nous connaissons aujourd’hui n’est pas le bon. C’est en tout cas ce qu’a découvert, Akira Tokugawa, un historien japonais : "On a mis la main sur des estampes datant du XVIIe siècle où le disque symbolisant le soleil est bien au centre d’un fond blanc mais dans l’autre sens. On ne sait pas comment le haut et le bas de l’image se sont retrouvés inversés mais l’erreur est restée."

Une révélation qui ne déstabilise pas pour autant les supporters nippons qui ont fait le déplacement jusqu’au Brésil, comme l’explique l’un d’entre eux : "C’est pas grave ! On tiendra juste le drapeau dans l’autre sens, on le remettra à l’endroit en le mettant à l’envers."

Une grande majorité de singes refuse toujours de croire que l’Homme descend d’eux

"Quand on leur explique la chose scientifique, ils refusent d’y croire. Ils disent que c’est impossible, que ça n’a aucun sens" raconte Madeleine Hatkins, une jeune bénévole qui s’occupe d’un refuge pour singes dans le Montana. [...]

"Homme blanc pas singe, pas possible" ne cesse de répéter Wikita, une jeune femelle chimpanzé de 6 ans qui semble sous le choc. "Wikita penser Grand Gorille créer monde" dit-elle dans des signes qui trahissent une certaine nervosité.

Car selon les chercheurs, cette information remet beaucoup de choses en question pour les grands singes. "Sciences dire beaucoup choses. Penser que homme blanc descendre de singe est choquant" ajoute un autre singe qui demande à ce qu’on respecte ses idées.

Que dire de plus si ce n'est que cet article est génial de par l'autodérision du sujet ? Rien. Ne rien dire, lire, et rire.

Des sujets aussi drôles, Le Gorafi en a proposés beaucoup cette année. En voici d'autres qui auraient pu figurer parmi ceux cités plus haut, rien qu'à la simple lecture de leur titre :

La NASA pense avoir découvert des traces de réseau Free Mobile sur Mars

Elle obtient un CDI à l’issue de son stage

Il accroche une GoPro sur un oiseau et ne la revoit plus jamais

Mc Donald’s : la serveuse mettait de vrais steaks dans les Happy Meal

Une scientifique danoise pense avoir compris l’utilité du côté bleu des gommes bicolores

L'ENA met en place des cours de trahison

Il remplaçait les magazines dans les salles d’attente de médecins par des exemplaires récents

NADINE MORANO

À voir aussi sur konbini :