AccueilÉDITO

Vidéo : quand Maxime Hamou harcèle sexuellement une journaliste à Roland-Garros

Publié le

par Mélissa Perraudeau

Le tennisman français Maxime Hamou s’est illustré à Roland-Garros. Il a harcelé sexuellement une journaliste d’Eurosport en direct, et sans aucun complexe.

Les images choquantes nous viennent du compte Twitter Prise Marteau et elles ont été diffusées en direct sur Eurosport ce lundi 29 mai, dans l’émission Avantage Leconte présentée par Henri Leconte. On y voit la journaliste sportive Maly Thomas tenter d’interviewer le tennisman français Maxime Hamou, à la fin de sa rencontre perdue contre l’Uruguayen Pablo Cuevas.

Le joueur embrasse de force la journaliste plusieurs fois, la serre contre lui malgré ses tentatives pour se dégager, sous les yeux du présentateur qui semble hilare (on espère de gêne). Maly Thomas fait ce qu’elle peut pour faire son travail tout en cherchant à échapper au joueur qui la plaque contre lui de façon complètement décomplexée.

"Des situations que l’on banalise et qui ne devraient pas l’être"

La jeune journaliste a déclaré au Huffington Post qu’elle s’était trouvée coincée par sa position professionnelle : "Si ce n’était pas du direct, je lui aurais collé une droite." Pour elle, "ce sont des situations que l’on banalise et qui ne devraient pas l’être". Des situations qui, contrairement à ce que le tweet de Prise Marteau sous-entend, n’ont rien à voir avec de la séduction.

Rappelons que légalement :

"Le harcèlement sexuel se caractérise par le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui :

- portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant,
- ou créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante.

Est assimilée au harcèlement sexuel toute forme de pression grave (même non répétée) dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte sexuel, au profit de l’auteur des faits ou d’un tiers."

Dans le cas présent, Maly Thomas a indiqué que la réaction de ses collègues, hilares sur le plateau alors qu'elle se faisait harceler, était selon elle motivée par le fait qu'ils "croyaient à une blague". Il est regrettable qu'ils n'aient pas su appréhender ce qui se déroulait juste sous leurs yeux, c'est-à-dire un délit.

Ce mardi 30 mai, la direction du tournoi de Roland-Garros a pris une sanction sans appel en retirant à Maxime Hamou son accréditation pour le tournoi. C'est la Fédération française de tennis qui l'a annoncé dans un communiqué, tout en précisant que c'était elle qui avait saisi la commission des litiges. 


Selon L'Équipe, des excuses seront également présentées ce soir en direct sur Eurosport, la chaîne "regrettant la situation survenue pendant l'interview de Maxime Hamou".

Publié le mardi 30 mai à 17 heures 30 et mis à jour à 18 heures 35.

À voir aussi sur konbini :