AccueilÉDITO

Les gros concerts à ne pas manquer en 2016

Publié le

par Théo Chapuis

Amateurs de musique live, voilà une sélection des plus gros concerts de l'année 2016 qu'il ne faudra pas manquer. 

Tous les habitués des concerts vous le diront : rien n'est plus imprévisible qu'un live. De fait, l'actu concerts de 2015 a mille facettes ; l'euphorie avec AC/DC (qu'on disait pourtant sur le point de débrancher) dans un Stade de France bouillant ; la déception avec Björk, tête d'affiche de la Route du rock 2015, rendant inconsolables des milliers de fans après avoir annulé sa venue ; la fraîcheur avec la découverte sur scène de Benjamin Clementine, révélation vocale de 2015... Jusqu'au tragique, quand un concert de rock est attaqué avec une telle sauvagerie pour la toute première fois au soir du 13 novembre.

A lire -> Hier soir je suis allé voir mon premier concert depuis le Bataclan (et je ne l'oublierai jamais)

Les concerts reprennent de plus belle et n'arrêteront jamais de faire danser les habitants du monde entier. Pour ne rien rater de la musique live en 2016, Konbini vous propose ci-dessous une liste de neuf concerts immanquables parmi les têtes d'affiche, les artistes cultes, les retours gagnants et les grosses pointures.

Rihanna, des Caraïbes au Stade de France

Depuis notre avant-poste de 2015, le concert événement de l'année 2016 sera sans doute l'un de ceux que donnera Rihanna en France au mois de juillet pour son Anti World Tour. Après Nice le 15, Lyon le 19 et Lille le 23, la chanteuse de la Barbade achèvera de secouer le public de l'Hexagone au Stade de France le 20 juillet au son de son groove sensuel.

Bonus : les premières parties sont assurées par Big Sean et The Weeknd.

David Guetta, héraut de l'EDM

Qu'on le veuille ou non, David Guetta est devenu un ambassadeur de la musique française hors de nos contrées. Le roi de l'EDM aura en tout cas fort à faire lorsqu'il s'agira de faire danser un parterre de dizaines de milliers de fêtards le 9 juin, sur le Champ de Mars.

Ce jour-là, Guetta se produira sous la Tour Eiffel pour inaugurer le coup d'envoi de l'Euro 2016 qui aura lieu en France. D'ailleurs vous pouvez déjà vous préparer.

The Libertines, toujours aussi solides ?

Après une reformation qui sentait un peu trop les billets verts et pas assez le teen spirit, les Libertines laissent à leurs fans un drôle de goût amer dans la bouche depuis 2014. Mais armés d'un nouveau disque très honnête et semblant prendre leur mission de rockeurs déchus des années 2000 au sérieux, Pete Doherty et sa bande restent incontestablement des icônes de la musique à guitares.

Pour vérifier si la cuvée vieillit bien, il faudra vérifier les 7 et 9 mars à l'Olympia, seules dates du quatuor en France avant les Vieilles Charrues le 16 juillet.

Adele, braquage à l'anglaise

La star de cette fin d'année, c'est sans hésiter Adele. Armée de sa voix d'airain et de sa coupe de cheveux de suffragette, la Britannique qui a affolé tous les compteurs de ventes de disques à la fin 2015 foulera les planches de Bercy les 9 et 10 juin 2016. On s'attend à du monde, beaucoup de monde.

Muse, toujours au sommet

Autres rescapé du rock des années 2000, Muse s'en tire toujours très bien sur scène où ses shows sont considérés comme parmi les plus spectaculaires. Le groupe prouve également sa longévité avec son nouveau disque Drones, sorti en 2015. Le british trio au rock grandiloquent reviendra à Bercy pour non pas un, non pas deux, non pas trois... Mais bien six Bercy – les 26, 27, 29 février et 1er, 2 et 3 mars. Il vous faut une place ? Dépêchez-vous, "Time is running out"...

Foals, toujours plus haut

Autrefois condamnés à rester des héros du rock indé ad vitam æternam, Foals a depuis peu explosé ce plafond de verre qui les empêchait de viser plus haut. Après avoir enflammé Zénith et Cabaret Sauvage à Paris entre 2013 et 2015, sillonné les festivals d'été et montré leurs muscles en apothéose devant le public de la Route du rock à Saint-Malo, les poulains ont prouvé à leurs fans qu'ils avaient parié sur le bon cheval.

Leurs concerts en France en février 2015, dont deux Olympia, devraient rassurer les plus sceptiques.

Eagles Of Death Metal, retour cathartique

Qu'attendre d'un concert des Eagles Of Death Metal aujourd'hui ? Porté du quasi-anonymat à la célébrité à cause des attentats de Paris, il y a fort à parier que le groupe de Jesse Hughes et Josh Homme ne groove plus jamais comme avant.

Son retour sur scène à Paris le 16 février pour la première fois en tête d'affiche résonnera comme un retour gagnant immanquable et une date cathartique à de nombreux fans. Une date symbolique à bien des égards.

L'exception culturelle

2016 sera aussi une année de retours sur scène pour nombre d'artistes francophones. Outre Michel Polnareff qui reviendra sur scène pour la première fois depuis 2007 entre avril et juillet dans toute la France, il faudra également compter sur le retour des Insus. Les trois-quarts de Téléphone sillonneront les festivals et les Zéniths de France avant de jouer leurs tubes composés dans les années 80 à Bercy les 21 et 22 octobre 2016.

Sur une note tout aussi nostalgique, il faudra compter sur le retour sur scène des Innocents, rockeurs francophones des années 90 un peu oubliés mais aux textes toujours aussi poétiques. Ils chanteront "L'Autre Finistère" au Théâtre des Folies Bergères le 6 avril 2016. Autre come back, celui de Doc Gynéco qui reviendra en tête d'affiche sur les routes de France. Le Docteur sera à l'Olympia les 25 et 26 mai, puis au Zénith de Paris le 18 novembre.

Et le reste ?

N'oubliez pas de ménager un peu de place dans vos plannings déjà chargés pour les festivals, qui annonceront pour la plupart leur programmation d'ici ce printemps. Sachez toutefois que si vous voulez goûter une dernière fois à la voix de corbeau brisé d'Ozzy Osbourne, il faudra vous rendre au Hellfest pour la tournée d'adieu de Black Sabbath, qui devrait quitter le live pour toujours après près d'un demi-siècle de méfaits placés sous le signe du Mal... Et du cartoon.

On n'en oublie pas pour autant d'autres pointures internationales qui se produiront cette année, comme Massive Attack les 26 et 27 février au Zénith de Paris ; le compositeur de musiques de film Hans Zimmer (Interstellar, The Rock, etc.) le 24 avril au Palais des Congrès de Paris ; AC/DC le 13 mai au Stade Vélodrome de Marseille ; Neil Young le 23 juin à Bercy ; The Cure à Bercy également le 15 novembre...

... Ou encore notre infatigable Johnny national, qui entre fin janvier et fin juillet, n'oubliera pas de montrer à tous ces p'tits jeunes qui c'est l'patron, oh. Bonne année.

À voir aussi sur konbini :