AccueilÉDITO

Le compositeur derrière la musique de Shining et L'Exorciste est décédé

Publié le

par Manon Marcillat

(© Warner Bros.)

Des cinéastes majeurs comme Stanley Kubrick ou Martin Scorsese ont utilisé l'œuvre de Krzysztof Penderecki.

Le compositeur et chef d’orchestre polonais Krzysztof Penderecki, grande figure de l’avant-garde sonore des années 1960 est décédé dimanche à l’âge de 86 ans, dans sa ville de Cracovie.

Né le 23 novembre 1933 à Debica, Krzysztof Penderecki est admis au Conservatoire de Cracovie à l’âge de 18 ans. Il fait en même temps des études de philosophie, d’histoire de l’art et de littérature.

Le quadruple lauréat des Grammy Awards (en 1988, en 1999 – dans deux catégories, et en 2017), commence sa brillante carrière en 1959, au moment où ses trois compositions, "Strophes", "Emanations" et "Les psaumes de David", remportent les trois premiers prix d’un concours pour jeunes compositeurs à Varsovie. Contrairement à la plupart des compositeurs de sa génération, une part essentielle de l’inspiration de Penderecki fut d’origine religieuse.

En 2011, le vieux maître a noué une coopération avec Jonny Greenwood, leader du groupe rock anglais Radiohead, et le compositeur de musique électronique Aphex Twin, tous deux admirateurs de son œuvre. Leur rencontre s’est soldée par des concerts et un projet de disque en commun.

Ensuite, il marie sa carrière d’avant-gardiste avec celle d’enseignant de composition dans différentes grandes écoles de musique à travers le monde. En tant que chef d’orchestre, il donnera des concerts avec les plus illustres orchestres symphoniques d’Europe et des États-0Unis. Il est membre des Académies de musique de très nombreux pays.

"On ne peut pas être artiste sans avoir connu la tradition"

"Dans mon microcosme musical, j’ai relié les acquis de l’avant-garde avec la grande tradition de la musique symphonique des XVIIIe, XIXe et XXe siècles. On ne peut pas être artiste sans avoir connu la tradition, sans avoir digéré les œuvres du passé, étudié en profondeur les vieux maîtres", dit-il. Pour réaliser cet objectif, il a fondé une Académie européenne de musique portant son nom, autour de son manoir à Luslawice, près de Tarnow, dans le sud-est de la Pologne.

"Le sort d’un artiste est un labyrinthe. Il croit connaître le chemin mais doit le chercher sans arrêt. Souvent il va de l’avant mais, soudainement, il doit rebrousser chemin, revenir en arrière, rouvrir une porte qui avait déjà été refermée. C’est un dialogue constant avec le passé", ajoute Penderecki.

Amoureux de la botanique, une autre grande passion de sa vie, il plante des labyrinthes dans le jardin de Luslawice, devenu déjà légendaire pour sa composition et sa richesse végétale. Interrogé sur la place de la botanique dans sa vie, le grand compositeur répondait: "Elle vient en deuxième position, juste après ma petite-fille".

Des cinéastes majeurs ont également utilisé son œuvre dans leurs films, comme William Friedkin pour L’Exorciste, Stanley Kubrick pour Shining ou Martin Scorsese pour Shutter Island.

Konbini avec AFP

À voir aussi sur konbini :