AccueilÉDITO

Vidéo : la leçon d'histoire de Killer Mike sur la ségrégation aux États-Unis

Publié le

par Aurélien Chapuis

Un message fort, délivré chez Stephen Colbert.

Le rappeur Killer Mike a été un des premiers à s’exprimer publiquement sur les manifestations contre les violences policières suite au meurtre de George Floyd la semaine dernière. Lors d’un discours plein d’émotions, il a donné son point de vue sur la rage du peuple et comment tourner cette énergie et cette violence en un mouvement positif. 

Déjà dans son show Trigger Warning, Killer Mike questionnait de nombreux problèmes de la société américaine en travaillant de nouvelles mises en situation ou en exploitant des expériences inédites. Il n’est donc pas étonnant de le voir s’exprimer avec beaucoup de références dans son interview hier soir avec Stephen Colbert, toujours à distance. 

Dans une première partie, le rappeur revient sur son discours à Atlanta en expliquant le contexte et ses références historiques. Il explique ainsi le succès de la communauté noire dans sa ville et comment il s’est construit sur ces cinquante dernières années, là où d’autres villes avec des communautés aussi importantes n’ont pas suivi, comme Washington DC, Chicago ou Detroit. Il rentre ensuite dans les détails à propos de l’État de Géorgie et de sa construction, une véritable leçon d’histoire sur la ségrégation et la lutte pour l’excellence. 

Il incite ensuite le peuple à se mobiliser auprès des organisations et associations sur le terrain, pour rendre utile cette énergie et cette colère partout dans le pays et dans le monde. Et il donne des devoirs à la communauté blanche pour mieux comprendre la ségrégation, le racisme quotidien qui mène à la colère et la violence actuellement dans la rue.

Ses devoirs sont simples : regarder l’expérience de Jane Elliott nommée "Blue Eyes/Brown Eyes" qui éduque des jeunes Américains sur le racisme, l’homophobie et toutes sortes de harcèlements violents et quotidiens. Jane Elliott fait alors comprendre à cette classe que le racisme est partout, le plus souvent silencieux et inconscient.

En présentant cette expérience, Killer Mike s’adresse alors aux Blancs à travers le monde : "S’il y a des émeutes actuellement dans les rues, il faut que vous commenciez à comprendre que c’est le moment aussi de vous lever avec le peuple qui n’a jamais arrêté de se faire tuer et frapper. Vous devez vous lever avec les communautés qui sont traitées comme ça tous les jours."

Regardez donc ci-dessous cette fameuse expérience de Jane Elliott dans laquelle elle dit notamment : "La première liberté de la communauté blanche aux États-Unis est celle d’être totalement ignorante à propos des autres communautés. Nous n’avons pas à apprendre et à s’éduquer à propos des autres communautés. Et la deuxième liberté après celle-ci, c’est que nous pouvons nier que nous sommes ignorants." Cette réflexion est aussi une réalité en Europe et notamment en France. Éduquez-vous, il y a encore beaucoup à faire.

Le quatrième album de Run The Jewels, le duo que forme Killer Mike avec El P, sort ce vendredi 5 juin gratuitement. Son propos risque d’être très proche de la crise actuelle. 

À voir aussi sur konbini :