AccueilÉDITO

Clip : avec "Écrasement de tête", Kalash Criminel dénonce les bavures policières

Publié le

par Guillaume Narduzzi

©Capture d’écran YouTube / Kalash Criminel – Écrasement de tête (Clip officiel)

Un clip qui fait directement écho au débat actuel sur les forces de l'ordre.

Kalash Crimi est bel et bien de retour en cette année 2020, et – comme à son habitude – le rappeur de Sevran ne compte pas vraiment faire dans la langue de bois. L’artiste a lâché dans la soirée du jeudi 11 juin son nouveau clip, l’engagé "Écrasement de tête", dans lequel il dénonce les bavures policières.

Ce sujet d’actualité abordé dans le morceau a été pensé bien avant la disparition de George Floyd et la prétendue prise de conscience collective qui a suivi, puisque le rappeur l’a écrit "il y a plus d’un an", comme il nous l’a confessé lors d’une interview qui sera diffusée ce vendredi.

Le clip, lui, a été tourné "deux jours avant le 25 mai" et la disparition tragique de l’ancien rappeur américain. "Ceci est une fiction. Toute similitude avec des personnes existantes serait fortuite", peut-on lire en introduction de ce support visuel réalisé par Swimthedog.

On y découvre un enfant poursuivi par deux policiers en civil, avant d’assister à une bavure. "Mais la police n’est pas censée nous protéger ?", s’interroge alors l’artiste, qui pose tour à tour aux côtés d’hommes pendus et de confrères à la cagoule enflammée. On peut également voir un hommage aux victimes de violence policière, citées à la fin de la vidéo.

PS : rien à voir, mais mention spéciale pour la punchline "rien n’est impossible, même Dugarry a joué au Barça".

À voir aussi sur konbini :