AccueilÉDITO

Interview : insomniaque, Jazzy Bazz nous présente son super clip à "5h du matin"

Publié le

par Guillaume Narduzzi

©Capture d’écran YouTube – 5h du mat – Jazzy Bazz

Le rappeur parisien a dévoilé un nouveau clip (très) tôt ce matin.

Quel insomniaque ce Jazzy Bazz ! En même temps, comme son clip "3h33" était sorti il y a trois ans à... 3h33, il fallait se douter de ce que pouvait nous réserver le rappeur de 29 ans pour le morceau "5h du matin", extrait de son dernier et très bon album Nuit. Dévoilé au petit matin ce mercredi 9 janvier, il illustre parfaitement la mélancolie du noctambule parisien.

"Là, ceux qui sont les premiers à avoir vu la vidéo, ce seront les vrais de vrais !", nous explique l'artiste interrogé pour l'occasion. Un clip de très bonne facture que l'on doit à Dijor Smith, réalisateur fétiche de Jazzy Bazz. "On retrouve chez lui un univers décalé par rapport à ce que l'on peut voir habituellement dans le rap français, c’est ce que j’aime énormément avec lui", développe le membre de L'Entourage.

Un clip qui s'apparente à une petite prouesse technique, avec des répliques miniatures du chanteur et des décors. "On m’a miniaturisé par imprimante 3D, c’est super bien fait !", s'enthousiasme-t-il. "C’était vraiment marrant à faire. L’idée part souvent de l’aspect technique, puis nous amène vers d'autres choses. Ici, on voulait vraiment recréer l’ambiance de 5h du matin, de la fête, d’une manière un peu irréaliste".

Quant à la chanson, elle évoque "la fin de soirée, le moment où t’es bien dézingué. C'est un morceau qui parle de l'instant où tu vas chercher à t’amuser, mais où tu ne t’amuses jamais vraiment". Un sentiment ambigüe qui hante l'esprit de Jazzy Bazz chaque nuit, comme il le raconte sur cette piste avec ses deux acolytes, Loubenski et Monomite, à la prod'. Un périple nocturne qui se conclut toujours de la même façon, "complètement cramé".

Quant à la nouvelle année qui débute, Jazzy Bazz nous confie vouloir défendre Nuit, paru le 7 septembre dernier. Cela passera par une flopée de concerts, dont un au Trianon le 5 avril prochain, et de nouveaux clips à venir – mais ce n'est pas tout. "On s’est remis aux fourneaux, on prépare la suite. Il y a de nouveaux projets qui s'amorcent", prévient-il.

À voir aussi sur konbini :