AccueilÉDITO

Hommage à Freddie Mercury, une icône du rock partie il y a 25 ans déjà

Publié le

par Camille Deutschmann

The show must go on.

À Londres, au début des années 1970, un certain Freddie Mercury cofondait l'un des groupes de rock les plus célèbres de ces dernières décennies, Queen. Le groupe mythique a battu, durant ses années d'activité, bon nombre de records : les albums de Queen ont notamment, selon le Livre Guinness des records, passé ving-sept ans au total dans les classements musicaux du Royaume-Uni, soit plus longtemps qu'aucun autre groupe à ce jour. D'ailleurs, en 2005, la BBC 2 avait désigné Queen comme le "meilleur groupe britannique de tous les temps"  — oui, devant les Beatles et les Rolling Stones.

Mais il y a vingt-cinq ans, le 24 novembre 1991, Freddie Mercury disparaissait. Le chanteur de Queen a ainsi rejoint l'élite des mythes du rock et est devenu à jamais une légende, un pitre magnifique au talent incomparable qui a profondément marqué l’histoire de la musique. Célèbre pour sa personnalité excentrique, son accent britannique ultrabourgeois et sa moustache avant-gardiste, il séduit autant aujourd’hui qu’aux débuts de Queen il y a trente ans. Pour les 25 ans de sa mort, nous avons compilé et traduit les paroles les plus fortes de ce génie de la musique.

"My Melancholy Blues"

(via giphy)

"Another party's over 
And I'm left cold sober 
My baby left me for somebody new 
I don't wanna talk about it
Want to forget about it"

Traduction : "Une autre soirée se termine/Et je suis sobre comme la mort/Mon bébé m’a quitté pour quelqu'un d'autre/Je ne veux pas en parler/Je veux oublier"

"My Melancholy Blues" est paru sur News of the World en 1977, un album qui est l'un des plus grands succès de Queen car on y retrouve également les tubes "We Will Rock You" et "We Are the Champions". Contrairement à ces derniers, "My Melancholy Blues" a un côté bien plus jazz et l'instru est minimaliste, les paroles pour le moins mélancoliques prenant le dessus.

"Killer Queen"

(via giphy)

"She's a Killer Queen
Gunpowder, gelatine 
Dynamite with a laser beam  
Guaranteed to blow your mind
Anytime"

Traduction : "C’est une reine meurtrière/Poudre à canon, gélatine/Dynamite avec un rayon laser/Garantie de vous en mettre plein la rétine/À tous moments"

Composée et écrite par le grand Mercury, "Killer Queen" paraît en 1974 sur l'album Sheer Heart Attack. Bien que cet album soit le troisième du groupe, on considère ce titre comme le déclencheur de la carrière de Queen. Les paroles évoquent la reine Marie-Antoinette (avec le fameux "Let them eat cake") et esquissent le portrait d'une femme dont la vie luxueuse n'empêche pas les envies morbides.

"Somebody to Love"

(via giphy)

"Each morning I get up I die a little
Can barely stand on my feet 
Take a look in the mirror and cry 
Lord what you're doing to me 
I have spent all my years in believing you"

Traduction : "Tous les matins je me lève et je meurs un peu/Mes jambes peinent à me porter/Je regarde dans le miroir et je pleure/Mon Dieu qu’êtes-vous en train de me faire/J'ai passé toute ma vie à croire en vous"

Sortie un an après le fameux "Bohemian Rhapsody" — considéré par beaucoup comme le plus grand tube du rock britannique —, la chanson "Somebody to Love" est le single de l'album A Day at the Races sorti en 1976. Ce morceau connaît également un grand succès, la composition et les chœurs faisant penser à "Bohemian Rhapsody". Les paroles évoquent la foi et le besoin d'avoir quelqu'un qui nous aime — que ce soit Dieu ou un humain.

"Who Wants to Live Forever"

(via giphy)

"But touch my tears with your lips 
Touch my world with your fingertips 
And we can have forever 
And we can love forever"

Traduction : "Effleure mes larmes avec tes lèvres/Effleure mon univers du bout des doigts/Et nous pourrons avoir l'éternité/Et nous pourrons nous aimer pour toujours"

Initialement écrite par le guitariste de Queen, Brian May, la ballade "Who Wants to Live Forever" compose la bande-son du film Highlander de Russell Mulcahy — dans laquelle chante Freddie Mercury, la version originale étant interprétée par son compositeur. Ce morceau paraît la même année, en 1986, sur le douzième album de Queen, A Kind of Magic. Les paroles évoquent un amour immortel, qui se poursuivrait après la mort.

"The Show Must Go On"

 (via giphy)

"Whatever happens, I'll leave it all to chance 
Another heartache, another failed romance 
On and on, does anybody know what we are living for ?"

Traduction : "Ce qui doit arriver arrivera, je laisse ça à la chance/Une autre peine de cœur, une autre romance ratée/Encore et encore, est ce que quelqu'un sait pourquoi on vit ?"

"The Show Must Go On" est sorti en 1991 sur le dernier album studio du groupe, Innuendo. C'est la dernière chanson de Queen a avoir été diffusée du vivant de Freddie Mercury, qui meurt des suites du sida la même année. Tragique et empreint de désespoir, ce titre est accompagné d'un clip nostalgique retraçant l'histoire du groupe et notamment celle de Freddie Mercury en tant que mythe du rock.

(via giphy)

Article écrit en collaboration avec Trudy Barry pour les recherches iconographiques et documentaires

À voir aussi sur konbini :