AccueilÉDITO

Franck Dubosc s'excuse après ses propos offensants envers le Maroc

Publié le

par Charles Carrot

Blessé par l'accueil mitigé réservé à Camping 3 lors de son avant-première marocaine, Franck Dubosc avait dit que le Maroc avait "culturellement dix siècles de retard".

Présenté en avant-première au festival Marrakech du rire 2016, au début du mois de juin, Camping 3 a reçu un accueil très froid de la part du public : certains spectateurs ont quitté la salle, et bien peu ont ri aux blagues du film. C'était déjà suffisant pour attrister Franck Dubosc, qui donne clairement de sa personne dans ce magnum opus de la série de Fabien Onteniente, mais, affront suprême, le film sera également interdit aux moins de 16 ans sur le territoire marocain, alors qu'il est vendu comme une comédie familiale. Ce qui a conduit Franck Dubosc à déclarer au micro de Télé Star (vidéo ci-dessus) les choses suivantes :

"C'est difficile ici parce qu'on se rend compte que culturellement, il y a dix siècles de retard [au Maroc]. Les gens, les femmes voilées, les enfants sortaient de la salle... Bah oui, il y a une scène de nudistes sur la plage de volley-ball ! Il y a encore beaucoup de travail à faire."

Grosse polémique sur Twitter

Forcément, après des propos pareils (découverts cette semaine, lors de la publication de la vidéo), Twitter s'est rapidement et logiquement embrasé, comme le veut la tradition :

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Camping 3 sortant le 29 juin prochain en France, l'acteur et humoriste ne pouvait pas trop se permettre un "bad buzz", et il a donc écrit un message sur son compte officiel pour expliquer qu'il avait réagi à chaud, sous le coup de la tristesse :

Chargement du twitt...

Mais il est sans doute un peu tard pour effacer des propos qui fleuraient bon le gentil racisme franchouillard. Un peu dommage pour Camping 3, qui s'annonce pourtant comme un monument d'art abstrait transcendant les limites du burlesque, témoin actif de son époque torturée, comme l'atteste cette bande-annonce particulièrement surréaliste (mention spéciale au T-Shirt à la fin de la vidéo) en provenance du turfu :

À voir aussi sur konbini :