AccueilÉDITO

Les obsédés de vinyles seraient solitaires et introvertis

Publié le

par Camille Deutschmann

Une étude publiée par YouGov a analysé le profil type des acheteurs de vinyles, à une époque où ces derniers reviennent en force sur le marché de la musique.

Ethan Hawke et Julie Delpy dans <em>Before Sunrise</em>. (© Columbia Pictures)

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, les vinyles ne sont pas l'apanage des hipsters en mal d'originalité. Une étude, réalisée par YouGov, a dressé un profil type de l'acheteur de vinyles de 2016. Il ne serait pas tout jeune, mais aussi seul, introverti et, assurément, passionné.

Ces dernières années, le format vinyle a connu un nouvel essor, alors qu'il avait été quasiment abandonné par les chaînes de distribution dans les années 1990. Du coup, la société internationale d'étude de marché YouGov s'est penché sur le phénomène pour en déduire, entre autres, que la majorité des acheteurs de vinyles auraient entre 45 et 54 ans.

"Obsédés" par la musique

Autre fait dont cette étude témoigne, les fans de vinyles sont plus susceptibles d'être "obsédés" par la musique, "avec 66 % d'entre eux disant qu'ils ne pourraient pas passer une journée sans écouter de musique, relaye The Vinyl Factorycontre 49 % des adultes britanniques en général".

Sans surprise, 59 % des acquéreurs de vinyles estiment que télécharger de la musique illégalement ne leur convient pas. "L'étude révèle aussi que les accros aux vinyles sont introvertis, 56 % d'entre eux préférant garder leurs sentiments pour eux-mêmes et 69 % aimant être seuls", continue The Vinyl Factory.

De quoi démentir les préjugés concernant les acheteurs de vinyles donc, et confirmer qu'il y a encore de gros passionnés de musique, qui ne sont pas forcément ceux que l'on croit.

À voir aussi sur konbini :