AccueilÉDITO

Élections européennes : ces vidéos ne vous donneront pas envie de voter

Publié le

par Anaïs Chatellier

Des vidéos avec des artistes français pour inciter les jeunes à se bouger jusqu'aux urnes dimanche 25 mai, en soi ce n'est pas une mauvaise idée. Sauf que là, ça ne fonctionne pas.

À chaque fois qu'on parle élections, c'est la même rengaine : le taux d'abstention est élevé et bat des records, surtout chez les jeunes. Alors tous les prétextes sont bons pour les motiver à se déplacer jusqu'aux urnes et enfin accomplir leur devoir de citoyen. Les élections européennes, qui se déroulent le 25 mai prochain, n'y ont pas échappé.

L'association Européens Sans Frontières a réalisé une série de vidéos sur YouTube, intitulée "Let's Rock the Eurovote". Au casting, des  : Dany Boon, Guillaume Gallienne, Virginie Efira et plusieurs autres artistes ou célébrités françaises... Mais c'est pas très rock'n'roll.

L'initiative : bonne

L'idée, c'est d'utiliser le monde de la culture pour être efficace auprès des jeunes, étant donné que la classe politique et médiatique sont méprisées.

C'est ce qu'a expliqué Philippe Cayla, président de l'association Européens sans frontières, à l'AFP. Une initiative bienvenue quand on sait que depuis 1979, le taux de participation aux élections européennes ne fait que chuter. En 2009, l'abstention s'est élevée à 59,52% sur le territoire français, et pour les jeunes c'est encore pire selon un article du Monde : 70% d'abstentionnistes chez les 18-24 ans et 72% chez les 25-34 ans.

Et même si pour l'Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse, cette année sonnera peut-être le gong du renouveau avec 64% de jeunes qui envisagent de voter, on a tendance à pas trop y croire. Mais comment faire pour remédier au pessimisme européen ambiant ? Certainement pas avec ce type de vidéos.

Des vidéos et un poème en alexandrins...

Le 6 décembre 2013 sort la première vidéo. Muriel Mayette, l'administratrice générale de la Comédie française, assise sur un tabouret, récite un texte écrit par Philippe Cayla, intitulé "Allons, enfants de... l'Europe !".

J'éprouve pour l'Europe une passion profonde,

Un amour contrarié par l'épuisante ronde

Des Cassandre, éternels pourvoyeurs de leçons

Annonçant sans répit le retour des nations.

Poétique, on ne peut qu'apprécier le travail de l'auteur qui s'est compliqué la tâche en écrivant des alexandrins. Mais, pour inciter les gens et les jeunes à aller voter, ce n'est quand même pas très vendeur. Depuis sa mise en ligne, la vidéo n'a fait que 766 vues...

Fin décembre, Guillaume Gallienne réitère l'expérience. Cette fois-ci on atteint les 6 446 vues, mais on attribuera ce score au succès de Les garçons et Guillaume à table !, sorti un mois auparavant et qui a ensuite glané cinq Césars. Et comme si on n'était pas lassé d'entendre le poème, une troisième vidéo apparait le 19 mars. Elle ne fait que 185 vues et c'est Olivier Duhamel, politologue et spécialiste du droit constitutionnel qui s'y colle.

Pour attirer la jeunesse, pas sûr que la démonstration poétique d'une Europe qui devrait être unie soit la meilleure des solutions.

Erreur sur le casting

Le 18 avril, la vraie vidéo promo est postée sur YouTube. Si Dany Boon fait partie des personnalités préférées des Français et même des jeunes, on ne peut pas dire qu'il brille spécialement. Bien sapé, lunettes et l'air d'y réfléchir à deux fois avant de sortir son idée, ses phrases sont, comment dire... vides.

"Pour moi l'Europe euh c'est la paix",  "Chaque voix est importante" et "C'est les États-unis mais pas avec la même langue".

On aurait presque préféré un petit sketch à la Ch'tis, avec un "Vote, biloute, vote", si on reprend le titre de Marianne. Quoique.

Muriel Mayette, Guillaume Gallienne et Olivier Duhamel réapparaissent, et même si leurs interventions sont plus buvables que trois minutes de vers en alexandrin, on ne fera pas d'autres commentaires. On trouve aussi Florence Pernel, l'actrice qui a incarné pendant longtemps le rôle principal dans Le juge est une femme ; Christophe Victor, créateur et animateur de l'émission Les dessous des cartes diffusé sur Arte, et aussi Cynthia Fleury Perkins, apparemment philosophe de formation et chercheur au CNRS. Pas vraiment les figures qui parlent aux jeunes.

Bon allez, il y a quand même Virginie Efira, l'animatrice de la Nouvelle Star et pour elle, l'Europe c'est :

Une idée que je trouve belle et grande vers laquelle il faut aller.

Et puis, il y a le rappeur Féfé, alias Fe², de loin le plus convaincant et celui qui parlera sûrement le plus aux jeunes :

Moi j'aurais voulu que plus jeune on me dise "hé, y a des trucs à faire et en Europe". On a le moyen de voter, on a le moyen de changer les choses, on a le moyen de faire bouger des lignes, même si ça paraît loin, ça n'est pas si loin que ça.

Mettez une Miley Cirus, une Michelle Branch, un Kevin MacHale ou encore Darren Criss qui répètent "I will vote" pendant une minute, et ça pourrait être productif. En tout cas, c'est ce qui s'est fait de l'autre côté de l'Atlantique avec "Rock the vote" pour les élections présidentielles de 2012. Mais pour le coup, le discours est un peu trop minimaliste, non ?

La dernière vidéo : légèrement mieux

Niveau casting ça s'améliore légèrement, on a Kyan Khojandi, récemment apparu en Monsieur tout-le-monde dans un clip de Big Flo et Oli et en train de préparer le très attendu film Bref ; Nagui, fondateur de Taratata mais qui "anime des jeux à la con" en ce moment ; Stéphanie Loire, qui présente Show ! le matin et Aïssa Maïga, comédienne française. Les personnes rajeunissent, les jeunes peuvent les reconnaître.

Mais en ce qui concerne le message, c'est toujours pas ça."Y a des élections, et aux élections il faut voter", selon Nagui. Stéphanie Loire annonce pas très convaincue : "C'est une force l'Europe, moi je la considère comme une fierté", avant d'ajouter avec cette fois-ci beaucoup trop d'enthousiasme pour paraître naturel :

L'Europe elle existe, elle est vivante. Alors venez, on se mobilise tous ensemble.

Dany revient avec ses phrases incomplètes ou inutiles : "Schengen euh", "Oui c'est très bien Erasmus". Et puis, le petit train qui passe lorsque Aïssa déclare : "Le péril est toujours là, on peut pas regarder le train passer comme ça", c'est un peu surfait.

Et puis, il y a Bruno Solo. Étrange quand on sait qu'il a déclaré il y a quelques mois sur LCI :

Je pense que dans les années à venir je ne vais plus voter.

Des personnalités pas forcément bien choisies pour la cible annoncée, un message un peu simplet et plein de clichés et de phrases toutes faites. Ce n'est pas ce genre de vidéos qui incitera les jeunes à voter aux Européennes... Du moins, pas moi.

À voir aussi sur konbini :