AccueilÉDITO

Ça fait plaisir : Nicolas Jaar est de retour avec un nouvel album à écouter dès à présent

Publié le

par Hong-Kyung Kang

Le maestro renaît de ses cendres à travers un projet tout en profondeur, idéal pour voyager par la musique pendant le confinement.

Alors que son dernier album studio, Sirens, est sorti il y a quatre ans, Nicolas Jaar revient avec un nouvel opus intitulé Cenizas, nom qui signifie littéralement "cendres" en espagnol. Un projet aussi sulfureux que son titre, qui nous plonge dans la poésie intime du producteur américano-chilien à travers treize titres envoûtants.

Le retour du prodige de l’électro

Cenizas était attendu de longue date. Le musicien avait en outre aidé ses fans à patienter en dévoilant un EP en début d’année, sous son pseudonyme All Against Logic. Ce dernier projet, acclamé par la critique, a nourri l’impatience des fans, avides de pouvoir en apprécier plus. Nicolas Jaar récompense donc cette attente avec ce troisième album studio.

Composé de treize titres plus impénétrables les uns que les autres, Cenizas signe le retour fondamental de l’artiste à l’essence même de sa musique. Assez abstraites de prime abord, les différentes pistes installent un univers rempli de poésie, dont le charme ne peut que retenir les esprits, même les plus sceptiques.

Les voix, douces comme l’écho d’un murmure, se superposent gracieusement sur la basse résonnante, et une sensation de chaleur émane de tout le projet. Chaque note appuie l’identité sonore de Nicolas Jaar, et nous plonge un peu plus dans l’univers hypnotisant du prince de la techno.

Un artiste aux multiples facettes

Malgré sa posture d’ovni dans le paysage musical actuel, Nicolas Jaar a réussi à imposer sa signature et s’est érigé au rang de précurseur de l’ambient. En proposant une musique qui ne s’embarrasse pas de respecter les frontières entre les différents genres, le producteur se pose en tant qu’artisan de l’électro, et livre toujours des projets très personnels.

Le jeune artiste travaille et étudie ses notes avec soin et minutie. Si tous ces morceaux sont imprégnés de sa signature, des mélodies aux sonorités latines superposées à des basses électro, chaque piste se distingue des autres par une singularité propre. La musique de Nicolas Jaar est un bijou de détails, à apprécier dans son ensemble ou à décortiquer avec soin.

Si Cenizas est avant tout un album d’atmosphère, il n’est pas dénué de sens pour autant. Le projet peut s’écouter avec détachement, mais un peu de concentration nous permet de saisir toute la subtilité des harmonies et de l’évolution du tempo. Nicolas Jaar vient de nous offrir une œuvre délicate, réalisée avec soin, qui brille par sa personnalité.

À voir aussi sur konbini :