AccueilÉDITO

Des tutus contre les remarques homophobes d’un sénateur du Wyoming

Publié le

par Mélissa Perraudeau

@https://www.instagram.com/p/BTc7puigAKr/?tagged=liveandlettutu

Après les remarques homophobes d’un sénateur du Wyoming, les habitants portent des tutus en signe de protestation.

Le 25 avril, le sénateur républicain Mike Enzi s’est adressé aux élèves d’un établissement scolaire du Wyoming, et leur a dit qu’ils étaient libres d’être qui ils voulaient tant qu’ils ne l’imposaient pas aux gens. Il leur a déclaré :

"Je connais un gars qui porte des tutus et va dans des bars le vendredi soir, et il est toujours surpris de se retrouver dans des bagarres. Et bien, il le cherche un peu."

Des propos aux (très) forts relents d’homophobie qui ont suscité de nombreuses critiques, l’amenant selon Mashable à publier un communiqué le même jour afin de s’excuser pour son "mauvais choix de mots". Un "choix" que Patrick Harrington, Wyomingais, a décidé de critiquer en lançant un mouvement de protestation unique, basé sur les tutus. Il a expliqué au Huffington Post sa volonté de montrer au sénateur qu’il "représente un grand groupe de gens et un groupe très varié". Son ami, qui l’a aidé à organiser le mouvement, a ajouté : "Je suis vraiment triste que le Wyoming vive en quelque sorte dans l’ombre sombre du mythe selon lequel nous sommes juste un état qui déteste complètement les gays, et je pense qu’avec cette action, nous le corrigeons".

Les Wyomingais manifestent depuis leur opposition aux propos de Mike Enzi en portant des tutus dans les bars, à des événements sportifs… et plus généralement, des gens de tout le pays en portent un peu partout.

This one is for Mike Enzi. #liveandlettutu

Une publication partagée par Eric Krszjzaniek (@krszjz) le

#LiveandLetTutu

Une publication partagée par Meg Wilson (@megaliciousdeff) le

Les photos sont postées avec le hashtag #liveandlettutu ("vis et laisse le tutu tranquille"), en référence à la devise du Wyoming "Live and let live" ("vis et laisse vivre").

Une jolie façon de manifester contre l’homophobie, qui ne peut pas laisser indifférent.

À voir aussi sur konbini :