AccueilÉDITO

De Kristen Stewart à Ladj Ly : 17 réal vont partager leur court-métrage sur Netflix

Publié le

par Lucille Bion

La surprise cinéma de la semaine.

Surprise : Kristen Stewart, Paolo Sorrentino, Naomi Kawase, Ladj Ly ou encore Maggie Gyllenhaal n’ont pas chômé pendant le confinement. Pendant qu’ils étaient condamnés à rester chez eux à cause de la pandémie du coronavirus, 17 cinéastes de renom ont été très inspirés et ont pu réaliser, avec les moyens du bord, leurs propres films.

Netflix récupère tous ces projets sous la bannière "Homemade", une collection de courts-métrages venus du monde entier et réalisés pendant le confinement par des réalisateurs reconnus. La plateforme a partagé une vidéo n’annonçant "que" (attention name-dropping dément) Ladj Ly, Paolo Sorrentino, Rachel Morrison, Pablo Larraìn, Natalia Beristàin, Sebastian Schipper, Naomi Kawase, David Mackenzie, Maggie Gyllenhaal, Nadine Labaki, Khaled Mouzanar, Antonio Campos, Johnny Ma, Kristen Stewart, Gurinder Chadha, Sebastián Lelio et Ana Lily Amirpour.

Des courts-métrages du monde entier

Cette belle initiative, sous le haut patronage des boîtes de production Fabula et The Apartment Pictures, pourra peut-être inspirer les réalisateurs en herbe qui se démoralisent à l’idée de ne pas pouvoir tourner par manque d’argent et de moyens. Comment ces cinéastes ont-ils tourné un film entre leurs quatre murs ? Quel nouveau film nous réserve Kristen Stewart après son très arty Come Swim ? L’ambitieuse Ana Lily Amirpour restera-t-elle aussi trash que lorsqu’elle réalisait The Bad Batch ? Sebastian Schipper a-t-il utilisé uniquement un plan séquence, comme dans son Victoria ?

Il faudra attendre le 30 juin pour obtenir les réponses à ces questions, Netflix n’ayant aucune intention d’en dévoiler davantage pour l’instant. Si la plateforme joue la carte du mystère, sans annoncer ni pitch ni casting, elle explique que les cinéastes partagent avant tout "des histoires personnelles et émouvantes qui illustrent notre expérience individuelle et collective du confinement". 

Tournés à Lisbonne, Los Angeles, Clichy-Montfermeil, Santiago ou encore Rome, leurs récits exclusifs "vont du journal intime de leur vie quotidienne à de courtes fictions, explorant de multiples genres et offrant un regard sur la façon dont le confinement a touché différents pays à travers le monde et changé le cours de nos vies", précise Netflix dans son communiqué.

Un fonds de soutien

Avec Homemade, Netflix marque encore des points en illustrant la créativité de cette petite vingtaine de cinéastes acclamés. Alors que l’industrie du cinéma était à l’arrêt pendant la pandémie, entre la chute du box-office, la fermeture des salles, l’arrêt brutal des tournages, le géant du streaming a su tirer son épingle du jeu en récupérant 16 millions d’abonnés et comptabilisait au total 183 millions d’abonnés en avril 2020. 

L’entreprise californienne a ainsi lancé un fonds de soutien d’urgence le 20 mars dernier, au niveau international, pour venir en aide aux artistes et techniciens intermittents issus de la télévision et du cinéma en difficulté. Netflix a déclaré que Homemade permettra justement de collecter des fonds au nom de chaque cinéaste, pour poursuivre cet élan de solidarité.

À voir aussi sur konbini :