AccueilÉDITO

Daniel Radcliffe veut que les cascadeurs soient récompensés aux Oscars

Publié le

par Arthur Cios

Et on ne peut qu'être d'accord avec lui.

Le sujet se fait de plus en plus pressant, et une question est en droit d’être posée : pourquoi les cascadeurs ne sont-ils pas récompensés aux Oscars pour leurs performances ? Après tout, ils font une partie énorme du travail des acteurs que l’on voit à l’écran, et leur job est franchement trop peu mis en avant, et dangereux de surcroît.

On se souvient encore de la polémique concernant la statuette dorée remise à Natalie Portman pour sa performance dans Black Swan – où elle n’avait même pas remercié sa cascadeuse et doublure danse, Sarah Lane, qui a déclaré de surcroît avoir effectué plus de 95 % des scènes de danse du film.

Plusieurs grands noms d’Hollywood ont déjà pris la parole sur ce sujet, comme l’actrice britannique Helen Mirren par exemple. Un autre nom vient de s’ajouter à la liste, puisque Daniel Radcliffe a décidé de prendre le sujet à bras-le-corps.

L’acteur britannique a créé un podcast sur le sujet en duo avec David Holmes, qui était sa doublure cascade sur tous les Harry Potter – jusqu’à ce qu’il ait un terrible accident sur les préparations du tournage du volet Harry Potter et les Reliques de la Mort, partie 1, le paralysant à vie. Dans le premier épisode, ils avaient invité Derek Lea, un cascadeur au CV impressionnant (James Bond, Il faut sauver le soldat Ryan, Harry Potter).

Lors d’une interview avec Deadline sur ce projet, il explique sa démarche et rejoint officiellement la liste des militants qui sont pour que l’on récompense aux Oscars les cascadeurs. Comme l’explique Holmes :

"Je me suis littéralement brisé la nuque pour que des personnes s’assoient devant un écran et se disent 'c’était une sacrée cascade'. Olivia Jackson a perdu un bras et s'est paralysé la moitié du corps sur la production d’un 'Resident Evil' qui n’avait pas d’assurance pour la couvrir. On risque nos vies pour le bien de l’industrie du divertissement, alors c’est un peu ridicule que tous les autres départements ait cette reconnaissance et pas nous."

Et Radcliffe d'ajouter que l’argument qui consiste à dire que les cascadeurs feront alors des scènes de plus en plus dangereuses dans le but d’être récompensés si on a créé un Oscar est faussé :

"Quand tu vis ce qui est arrivé du côté de Dave ou Olivia, ou aux très nombreuses personnes à qui l’on a parlé et qui ont eu des dommages sévères, tu réalises que tout le monde a déjà mis son corps en danger pour faire des choses que nous adorons. C’est complètement fou de ne pas reconnaître ça."

Difficile de ne pas être d’accord avec lui ! En attendant que l’Académie des arts et des sciences du cinéma se bouge, vous pouvez toujours retrouver le podcast en question juste ici.

À lire également -> Les catégories qu’on aurait préféré voir arriver aux Oscars

À voir aussi sur konbini :